14/09/2019 08:31
Grâce au soutien des autorités locales à l’agriculture, les paysans du chef-lieu de Bim Son, province centrale de Thanh Hoa, améliorent leurs conditions de vie en développant leurs exploitations.
>>Un essor industriel contrasté à Thanh Hoa

Implantée sur quatre hectares au 3e hameau, commune de Quang Trung, la ferme familiale du paysan Dô Luong Dung dispose de 2.000 arbres à fruit du dragon, 300 pamplemoussiers à peau verte, des centaines d’orangers Canh (une espèce d’orange originaire du village de Canh, district de Tu Liêm, Hanoï) et un étang piscicole.

Dans une ferme de cuniculture à Thanh Hoa (Centre).

Beaucoup de temps fut nécessaire à  M. Dung pour aménager son exploitation, choisir les procédés techniques et cultiver des semis adaptés à l’environnement  et aux conditions climatiques de la localité. Avec ces méthodes, sa famille est devenue l’une des plus prospères de la commune de Quang Trung et touche annuellement plus d’un milliard de dôngs. Ce cas n’est pas exceptionnel. 

Stratégies d’avenir

Déterminé à développer son secteur agricole, le chef-lieu de Bim Son a mis en œuvre des politiques financières et techniques pour aider les paysans à diversifier leurs productions avec, notamment, plusieurs variétés d’arbres fruitiers, l’élevage de volailles et de produits aquatiques.

S’étendant sur 30 ha, la zone de Dôc Da constitue une grande exploitation communale qui bénéficie de la part du chef-lieu de trois milliards de dôngs pour améliorer les infrastructures de circulation. Ici, des dizaines de familles ont transformé les friches en culture d’arbres fruitiers et développé la pisciculture.
Pour augmenter le rendement et la productivité, les paysans ont fait le choix de planter le pitayas à chair sanguine, l’orange à jus, le longane tardif (qui mûrissent après la saison habituelle) et le pamplemousse à peau verte. De plus, plusieurs foyers diversifient leurs élevages avec  l’élevage des lapins et l’élevage des chèvres dont la rentabilité est excellente.

D’après le bureau de l’économie, relevant du Comité populaire du chef-lieu, 112 fermes sont recensées dans la localité, créant environ 1.000 emplois, pour un revenu mensuel de 4,7 millions de dôngs par personne. À l’heure actuelle, Bim Son continue à soutenir les foyers avec des locations de terres à long terme. Le chef-lieu pousse égale-ment les entreprises à développer la production fermière par la transformation et l’écoulement des produits agricoles.

Texte et photo: Thu Hà - Minh Hang/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.