31/07/2019 16:31
La Fed conclut mercredi 31 juillet une réunion monétaire historique où elle devrait, pour la première fois en onze ans, abaisser les taux d'intérêt pour prolonger la croissance alors que Donald Trump réclame des taux encore plus bas.
>>Wall Street, misant sur le soutien de la Fed, termine dans le vert
>>Powell, le patron de la Fed, croit "au changement climatique"

Le président de la Banque centrale américaine, Jerome Powell.
Photo: AFP/VNA/CVN

Selon les économistes, la Banque centrale américaine va annoncer mercredi 31 juillet une baisse d'un quart de point de pourcentage (0,25 point) des taux d'intérêt au jour le jour, qui conditionnent tous les autres crédits.

Le patron de la Fed, Jerome Powell, avait prévenu que l'institution se tenait prête à soutenir l'expansion de la première économie du monde, qui vient de fêter ses dix ans de croissance continue. La faible inflation, l'apathie de la croissance mondiale et les inquiétudes autour de la guerre commerciale sino-américaine font agir la Fed, qui subit aussi la pression incessante de la Maison Blanche exigeant des taux plus bas.

Jerome Powell, cible d'attaques répétées de la part du président, Donald Trump, s'expliquera devant la presse mercredi 31 juillet à 18h30 GMT. Il est peu probable qu'il réussisse à calmer les critiques de M. Trump, déjà en campagne pour décrocher un deuxième mandat et conscient de l'importance de la croissance pour sa réélection.

Les acteurs financiers estiment à 77% les chances pour que les taux soient abaissés dans la fourchette de 2% à 2,25%, selon l'évolution des produits financiers à terme surveillée par CME Group. La croissance des États-Unis est pourtant encore solide (+2,1% au deuxième trimestre), même si elle a ralenti, et le taux de chômage est proche de son plus bas niveau en presque 50 ans (3,7%). Plusieurs indicateurs récents sont au vert comme les dépenses de consommation, l'évolution des revenus ou la confiance des ménages.

M. Powell devrait insister sur la faible évolution des prix pour expliquer l'initiative de la Fed. L'inflation est trop atone au goût de la Banque centrale, qui vise un objectif de 2% qu'elle estime sain pour l'activité économique. Or l'indice des prix PCE reste éloigné de cet objectif, à 1,4% en juin comme en mai. 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Des conteneurs pour loger les touristes à Quang Ninh Le homestay T&N, dans la province de Quang Ninh, a la particularité d’être constitué de 26 containeurs. Une architecture particulièrement atypique qui attire les amateurs d’expériences singulières.