10/02/2019 16:22
Une entame parfaite. Grâce aux deux come-backs victorieux en Fed Cup de Caroline Garcia et d'Alizé Cornet, les Bleues ont pris un sérieux avantage samedi 9 février face aux Belges à Liège, avec désormais une demi-finale qui leur tend les bras.
>>Fed Cup: clap de fin pour les Bleues et Noah
>>Fed Cup: France - États-Unis, un miracle sinon rien

La Française Caroline Garcia vainqueure de la Belge Alison Van Uytvanck lors de la Fed Cup à Liège, le 9 février. Photo: AFP/VNA/CVN

Le tout nouveau capitaine de l'équipe de France, Julien Benneteau, a vécu une "belle journée" sur sa chaise. "C'est vrai j'ai kiffé aujourd'hui, c'était top", a-t-il confié. Même si un avantage de 2-0 le samedi 9 février ne prédispose jamais avec certitude du résultat final, il n'y a effectivement pas grand chose de mauvais à retenir de cette journée pour les Bleues.

L'exil a visiblement des vertus. Celui de Caroline Garcia a duré plus de deux ans. Elle n'avait plus enfilé le maillot bleu depuis novembre 2016 et la défaite en finale face à la République tchèque. Sa décision de se mettre en retrait des Bleues juste après avait plongé l'équipe de France dans un psychodrame qui semble être enfin clos, ou du moins presque anecdotique après ces victoires.

Garcia assure l'essentiel

Certes le match de la Lyonnaise, 19e mondiale, face à Alison Van Uytvanck, la N°2 belge, située 30 places derrière elle au classement, n'a pas atteint des sommets tennistiques. Mais, au final, la N°1 française a assuré l'essentiel.

Accrochée, bien gênée par le service de Van Uytvanck, Caroline Garcia, malgré une belle collection de fautes directes, a eu le mérite de ne jamais se désunir et de ne pas s'affoler après la perte du deuxième set. Une victoire en trois sets (7-6 (2), 4-6, 6-2) synonyme de meilleur résultat de la saison pour la Française, qui n'avait pas encore battu de top 50 cette saison.

Soulagée? "Ce n'est pas le terme que j'emploierais", a-t-elle répondu, évoquant un "match accroché contre une joueuse qui a des qualités, qui a été mieux classée".

Mais Garcia n'avait jusqu'ici engrangé que deux victoires à l'Open d'Australie, face à deux joueuses classées au-delà de la 200e place. Elle avait aussi trois défaites au compteur face à des joueuses toutes moins bien classées qu'elle. Pour donner une idée de l'état de forme de la Française, il faut se rappeler qu'il y a un peu plus de dix jours, elle perdait en Thaïlande au premier tour en deux sets face à une joueuse au-delà du top 100.

Sa victoire a en tout cas mis Alizé Cornet sur de bons rails. Elle aussi n'avait plus connu cette ambiance de Fed Cup depuis longtemps. Elle n'avait plus connu l'équipe de France depuis avril 2017 en raison de sa suspension, finalement invalidée par l'ITF, pour trois no-shows. Elle n'avait pas non plus connu la victoire en Fed Cup depuis cinq ans... Une éternité.

Pour effacer cette triste statistique, la N°2 française (51e mondiale) a livré un match extrêmement solide face à la N°1 belge Elise Mertens (21e mondiale). Le match s'est essentiellement joué dans le premier set, extrêmement serré, où Alizé Cornet, bien aidée par deux double-fautes très mal senties de la Belge à 6-5, a fait la différence dans le tie-break. Le deuxième s'est presque résumé à une formalité (7-6, 6-2).
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc

Une année de succès pour Saigontourist 2018 a été une année pleine de réussite pour le voyagiste Saigontourist, avant tout grâce à ses nombreux programmes dont les résultats ont été au-delà des espérances.