12/02/2018 10:50
L'équipe de France de Fed Cup peut dire un grand merci à Kristina Mladenovic ! Impeccable devant la Belgique, la Nordiste a décroché presque à elle seule le billet pour les demi-finales, au terme d'un long weekend, à Mouilleron-le-Captif (Vendée).
>>Tennis : Federer chassera à Rotterdam la place de N°1 mondial
>>Classement ATP : Federer sur les talons de Nadal, Cilic 3e

Kristina Mladenovic (gauche) et Amandine Hesse exultent après avoir offert la victoire à l'équipe de France face à la Belgique en double, le 11 février en France.
Photo : AFP/VNA/CVN

Tout s'est joué lors du double décisif face à la paire Kirsten Flipkens/Elise Mertens. Mladenovic l'a remporté (6-4, 2-6, 6-2) aux côtés de son amie de longue date Amandine Hesse, 228e mondiale et titulaire surprise, pour s'offrir un duel de prestige face aux États-Unis, tenants du titre, les 21 et 22 avril en France.

"+Kiki+ (Mladenovic) a été notre leader, une grande soeur pour Amandine (Hesse) qui n'avait jamais joué un match qui compte", a souligné Noah qui a trouvé son leader "fantastique" tout au long du weekend.

Après ses deux succès en simple, contre Flipkens puis la N°1 belge Mertens, Mladenovic aura donc réussi un sans-faute pour sauver son équipe, très diminuée avant cette rencontre.

Sans Caroline Garcia (7e mondiale), qui a zappé une nouvelle campagne pour privilégier sa carrière individuelle, cela s'annonçait très délicat. Encore plus sans Alizé Cornet, la N°3 dans la hiérarchie, écartée du groupe pour "préparer sa défense" après trois contrôles antidopages inopinés manqués.

"C'est dommage de ne pas partager cela avec toutes les meilleures parce qu'on vit de jolies choses", a déploré Noah, tout en ayant une pensée pour Cornet qui "vit des moments compliqués".

Heureusement que Mladenovic était là... Avant le double, la Nordiste de 24 ans s'était montrée supérieure samedi à Flipkens (6-2, 6-4) et a surtout remporté le match le plus important contre la N.1 belge Mertens (20e mondiale) dimanche, sans perdre de set (6-4, 6-4). Une défaite et la France aurait été éliminée d'entrée comme l'an passé.

Car derrière elle, Pauline Parmentier a vécu un weekend cauchemardesque en simple, avec seulement sept jeux inscrits face à Mertens (6-2, 6-1) puis Alison Van Uytvanck (6-1, 6-3).

Le duel de Mladenovic contre Mertens, invaincue jusqu'ici en Fed Cup (4 victoires en simple, 1 en double), restera comme le moment fort de ce premier tour de Fed Cup.

Les sœurs Williams au Stade de France

La demi-finaliste de l'Open d'Australie jouait à 22 ans son meilleure tennis et faisait figure d'épouvantail. Mais elle est tombée sur une très solide Mladenovic et s'est ensuite écroulée lors du double. "Quand je joue de la sorte, sans arrogance ce n'est pas top 20. Je sais que je peux battre n'importe qui", a assuré avec la 13e mondiale, après un aplomb qui a agacé sur les réseaux sociaux.

La demi-finale, en France les 21 et 22 avril, contre États-Unis (qui ont vaincu les Pays-Bas) lui donnera l'occasion de passer des paroles aux actes face aux meilleures, si toutefois les Venus et Serena Williams poursuivent la campagne. "J'aimerais que l'on joue les deux soeurs au Stade de France !", a plaisanté Noah.

Même sans elles, la team USA a du monde en réserve avec notamment CoCo Vandeweghe et Sloane Stephens, lauréate du dernier US Open.

Sans Garcia, dont le retour semble tout sauf probable, la mission s'annonce quasi impossible. En faisant l'impasse sur la campagne 2017, la Lyonnaise s'était attirée les foudres de Mladenovic, avec laquelle les relations se sont tendues. Son refus de jouer de nouveau cette année n'a pas amélioré les choses.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Promotion du tourisme vietnamien en Australie et en Nouvelle-Zélande Une délégation de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam conduite par son chef Nguyên Van Tuân, a organisé mercredi soir 15 août à Sydney un programme de promotion du tourisme vietnamien.