23/03/2019 10:15
La Banque des politiques sociales a contribué à améliorer le bien-être général, à réduire la pauvreté et l’écart de revenus entre les régions, ainsi qu’à enrayer la pratique des prêts usuraires dans la campagne.
>>L'accès au crédit plus strict, l'immobilier touché
>>Maintenir la croissance du crédit à 14% en 2019
>>La banque centrale contre le crédit illégal

Le gouverneur de la Banque d’État du Vietnam, Lê Minh Hung, qui est aussi président du Conseil d’administration de la Banque des politiques sociales, vient de promulguer une décision autorisant une augmentation du montant des prêts accordés aux familles défavorisées et de leur durée maximale.

La Banque des politiques sociales a installé son réseau dans l’ensemble du pays avec 11.000 points de transactions jusqu’au niveau communal.
Photo: EF/CVN

Ainsi, depuis le 1er mars 2019, la limite du crédit en faveur de ces foyers est passée de 50 millions de dôngs à 100 millions chacun. Et son délai peut être prolongé à 120 mois au maximum, répon-dant aux besoins en capitaux au service d’activités de production et de commerce sur le long terme. 

Fin 2018, l’encours total des programmes de crédit de la Banque des politiques sociales a dépassé 187.000 milliards de dôngs, dont 38.000 milliards (soit 20,2% du total) octroyés aux foyers pauvres.

Prêts à 34,1 millions de foyers pauvres

La Banque des politiques sociales est une unité avant-gardiste dans la mission d’octroi de crédits à taux préférentiels aux personnes démunies et à celles bénéficiant des politiques sociales. L’an dernier, elle a obtenu des résultats satisfaisants, notamment dans l’octroi de crédits au projet de construction de maisons anti-crues ou de prêts étudiants. En particulier, ses dettes douteuses sont au niveau le plus bas parmi tout le réseau de banques.

Après 16 ans de fonctionnement, cet établissement a octroyé des prêts à 34,1 millions de foyers pauvres et de personnes bénéficiaires des politiques sociales. Elle a permis à plus de 5,1 millions de familles de sortir de la pauvreté, aidé à créer des emplois à plus de 3,6 millions de travailleurs, accordé des prêts à plus de 3,6 millions d’étudiants nécessiteux. Par ailleurs, plus de 11,3 millions d’ouvrages d’eau courante et d’hygiène rurale ainsi que près de 105.000 maisons résistantes aux crues dans le delta du Mékong ont été construits.

Les crédits de cette banque ont pris part efficacement à la réalisation des programmes nationaux de réduction durable de la pauvreté, de garantie du bien-être social, d’édification de la Nouvelle ruralité. Enfin, l’organisation par cette banque de points de transactions dans les communes a créé un système de services amicaux, réduit les dépenses pour les transactions et le déplacement des habitants.

Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.