13/08/2020 21:26
Pendant la période 2015-2020, les activités commerciales dans les régions montagneuses et insulaires du Vietnam sont devenues de plus en plus animées avec la naissance de chaînes modernes et durables de production, d'approvisionnement et de consommation de produits agricoles.
>>La traçabilité, une nécessité pour les produits vietnamiens
>>Pour améliorer les revenus des ethnies minoritaires

Un stand lors d'un programme de promotion commerciale dans la province septentrional de Son La.
Photo : CPV/VNA/CVN

Le 11 août à Hanoï, le ministère de l'Industrie et du Commerce a organisé une conférence bilan sur le programme de développement du commerce pour les zones montagneuses, isolées et insulaires pendant la période 2015-2020.

Après cinq ans de mise en œuvre de ce programme, le renforcement des activités de promotion commerciale, de présentation des produits, d’attraction des entreprises dans la production et la distribution des produits a considérablement changé la physionomie de nombreuses localités. Le taux de la pauvreté a nettement reculé. Les conditions de vie des habitants locaux ont été améliorées. Des chaînes modernes et durables de production, d'approvisionnement et de consommation de produits agricoles ont été établies.

Pendant cette période, on recense plus de 4.000 entreprises et commerçants qui ont mené des activités dans ces zones.

De nombreuses zones de production agricole ont été certifiées aux normes de la Bonne Pratique Agricole (Global GAP-Good Agricultural Practice). Le nombre de produits ayant reçu le certificat de "Produits vietnamiens de haute qualité" n'a cessé de croître.

La création et le développement du label pour un certain nombre de produits agricoles connues des marchés nationaux et internationaux a connu de bons succès.

Cependant, la mise en œuvre de ce programme n'a pas encore obtenu de bons résultats dans plusieurs localités en raison des difficultés en termes de financement et d'infrastructures de base.

Le gouvernement devrait prendre des politiques pour encourager et favoriser tous les secteurs économiques - notamment entreprises étatiques et privées - à investir dans le développement des infrastructures de base dans ces régions, créant des conditions favorables pour y promouvoir le commerce.

En outre, les localités devraient examiner et allouer chaque année un certain montant de financement du budget local pour mettre en œuvre ce programme, au lieu d'utiliser seulement le budget d’État.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.