29/09/2016 17:08
La créatrice française Bouchra Jarrar, nommée chez Lanvin après l'éviction tumultueuse d'Alber Elbaz, a ouvert le 28 septembre une nouvelle page de l'histoire de la plus vieille maison de couture parisienne en activité, avec une collection mêlant son goût pour l'épure à l'ADN raffiné de la griffe.
>>Fashion Week de Paris : une saison de grandes premières
>>La mode vietnamienne pétille à la Fashion Week

La créatrice française Bouchra Jarrar (droite) lors du défilé Lanvin, le 28 septembre à Paris. Photo : AFP/VNA/CVN

Signe d'une nouvelle ère, le défilé n'était pas organisé en soirée comme son prédécesseur avait l'habitude de le faire, mais en plein jour, dans les salons de l'Hôtel de ville de Paris, au deuxième jour de la Fashion Week parisienne.

Le vestiaire de Bouchra Jarrar réussit un équilibre entre masculin et féminin, et joue les contrastes, avec des pyjamas soyeux à rayures portés avec des mules plates, des smokings, des perfectos, mais aussi des robes délicates faites de transparences, en dentelles ou organza, des fleurs brodées.

"Ce qui comptait pour moi, c'était vraiment d'apporter de la lumière, cela a été une obsession pour tous les choix de matières, les réglages de proportions, les silhouettes etc. Les brillances croisent les mats, les opaques, les transparences, les dentelles", décrit la créatrice de 45 ans en coulisses.

Avant de fonder sa propre maison de couture en janvier 2010, Bouchra Jarrar a été directrice du studio Balenciaga, auprès de Nicolas Ghesquière, puis a rejoint la maison Lacroix. Née à Cannes dans une famille d'origine marocaine, elle est diplômée de l'école Duperré à Paris.

Nommée en mars chez Lanvin, elle a succédé à l'Israélo-Américain Alber Elbaz, personnalité populaire resté 14 ans à la direction artistique et dont l'éviction en octobre 2015 avait créé des remous.

Le comité d'entreprise avait déclenché un droit d'alerte, s'alarmant notamment des résultats en baisse de la maison, propriété de la femme d'affaires chinoise Shaw-Lan Wang, basée à Taïwan (Chine).
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.