12/08/2019 18:20
Quinze projets destinés à préserver et à valoriser le patrimoine culturel du Vietnam ont bénéficié d’une assistance financière du fonds FAMLAB (Film, Archive et Music Lab) après ses trois premiers rounds, a annoncé le British Council.
>>Un fonds de soutien aux projets sur le patrimoine musical ou cinématographique du Vietnam

FAMLAB explore l'utilisation du patrimoine culturel pour favoriser la croissance au bénéfice de toutes les couches sociales.  Photo: British Council/CVN

Parmi ces projets figurent "L’avenir des traditions", une série d’ateliers à Hanoï avec à la fois des maîtres musiciens de genres musicaux traditionnels et des artistes contemporains travaillant avec des éléments culturels traditionnels ; "Festival de musique nouvelle de Hanoï 2018: Faire un silence", programmes de discours et de performances sur la musique traditionnelle du Vietnam et de l’Asie du Sud-Est; "Viet Cine Corner - une bibliothèque pour le cinéma vietnamien établie et gérée par TPD, ainsi que des événements et des activités (projections, entretiens, etc.) sur les différentes facettes du cinéma vietnamien.

Les bénéficiaires sont aussi "Action pour le développement des H’Mông", une cartographie et une présentation du recueil de chansons des H’mông; "Travail d’artiste", présentation publique d’installations sonores/de sculptures inspirées de la musique des communautés des hauts plateaux du Centre et réalisée avec des maîtres musiciens et artisans locaux basés dans la région.

La liste s’allonge : "Discours de la communauté culturelle", une bibliothèque en ligne de formes de musique traditionnelle du Sud du Vietnam ; et "Supers sons de Saigon/Renaissance de l’âme de Saigon", l’enregistrement et la présentation en direct du livre de chansons vietnamien des années 1960-1970.

Les projets incluent également "Voir le son", projet multimédia de Fly on Dust Media House - comprenant un documentaire, une publication et divers événements communautaires explorant la mémoire et l’identité au travers de parcours créatifs parallèles dans la musique traditionnelle vietnamienne et le hip-hop underground, avec le musicien Ngô Hông Quang et le beatboxeur Trung Bao; et "Cinéma de Saigon 1954-1975", projet de recherche de l’écrivain/journaliste Lê Hông Lâm sur les films et les cinéastes du Sud-Vietnam d’avant 1975.

Le British Council a désormais lancé le quatrième et dernier round du Fonds qui vise à soutenir les projets liés au patrimoine musical ou cinématographique du Vietnam à travers les médias contemporains. La date limite de réception des dossiers est fixée au 15 août 2019. La valeur de la subvention proposée pour chaque projet se situe entre 3.000 et 10.000 livres.

Le fonds FAMLAB, d’un montant total de 100.000 livres, a pour but d’encourager les acteurs de la culture et des arts à explorer des moyens novateurs d’interagir avec de nouveaux publics grâce à des projets utilisant le patrimoine musical et cinématographique.

Parmi les projets susceptibles de bénéficier de subventions figurent ceux de production et de présentation d’œuvres musicales, cinématographiques, vidéo et interdisciplinaires utilisant des éléments musicaux, cinématographiques ou vidéo.

Des projets sont également envisagés pour l’archivage de la musique et des films, en particulier la gestion, le développement et la promotion des archives existantes, ainsi que pour la recherche et la publication de documents contribuant à la croissance ou à la durabilité dans ce domaine.

Le fonds FAMLAB est l’un des deux volets interdépendants de l’initiative pilote du patrimoine culturel pour la croissance inclusive, lancée en avril 2018 par le British Council. Ce fonds, qui est mis en œuvre en Colombie, au Kenya et au Vietnam, explore l’utilisation du patrimoine culturel pour favoriser la croissance au bénéfice de toutes les couches sociales.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.