23/10/2018 11:24
En appliquant les nouvelles technologies dans la culture et la production, la superficie réservée à la culture du thé dans la province de Phu Tho (Nord) a été agrandie grâce à de nouvelles variétés de théier bien plus performantes en termes de qualité et de rendement.
>>Les exportations de thé vers les États-Unis en bonne voie
>>"Trà art" - symphonie de la nature et de l’art

Vue aérienne des collines de théiers à Long Côc, province de Phu Tho. 

Depuis longtemps, Phu Tho reste la 4e localité en termes de superficie dédiée à la théiculture (16.500 hectares) et occupe le 3e rang sur le plan de la productivité avec près de 155.000 tonnes de thé frais chaque année. Mais, la valeur économique qu’apporte la commercialisation de ce produit n’est pas proportionnée aux potentiels qu’il présente. La raison est simple: l’absence de marque reconnaissable.

Ces dernières années, la province de Phu Tho définit le théier comme l’arbre clé permettant de développer l’économie et l’agriculture locales. Partant, les autorités ont orienté une partie du budget vers les cultivateurs et les unités de transformation du thé.

Certaines variétés, jusqu’alors inédites, ont été plantées comme la LDP1, LDP2…, remplaçant au fur et à mesure les anciennes. Les thés de haute qualité, comme Oolong, Bat Tiên, Kim Tuyên, etc., ont été cultivés à titre expérimental sur une petite superficie.

Récolte des feuilles de thé.

L’investissement dans ce secteur s’est très vite avéré bénéfique pour la communauté. Sur l’ensemble de la province, on recense ainsi 59 entreprises et 15 villages de métier liés à cette activité. À l’inverse, le chiffre d’affaire reste encore modeste. Selon les données du Service du plan et de l’investissement de Phu Tho, la production de thé transformé en 2015 a atteint à 55.000 de tonnes dont 17.500 ont été exportées pour une valeur de 25,8 millions de dollars.

Pour améliorer la qualité et établir une marque pour le thé de Phu Tho, la province a mis sur pied le programme du développement du label "Chè Phu Tho" pour les produits fabriqués dans la province.

En outre, la province met également l’accent sur l’aide aux entreprises pour créer et développer la marque ainsi qu’à inscrire la certification en matière de sécurité alimentaire et d’hygiène. Cette action se combine avec la propagande auprès des producteurs de thé et des entreprises pour améliorer la qualité et la valeur des produits afin de promouvoir la marque du thé Phu Tho.

La province septentrionale de Phu Tho est considérée comme le berceau de l’industrie du thé du pays. Le théier de Phu Tho est cultivé dans les districts de Thanh Ba, Ha Hoà, Doan Hùng, Thanh Son, Tân Son… Les produits issus de cette culture ont été expédiés et appréciés sur les marchés indien, pakistanais, chinois ou allemand. Afin de profiter des potentialités en ce domaine, les autorités de Phu Tho ont établi une zone de production et de transformation du thé répondant aux normes VietGAP (normes de bonnes pratiques agricoles).

Texte et photos: Thu Hà Ngô - Kiên Cuong/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).