06/02/2020 13:23
Découvrons cette semaine Ha Long, le chef-lieu de la province septentrionale de Quang Ninh, à environ 180 km de Hanoï. Réputée mondialement pour son extraordinaire baie (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO), la ville entend devenir un site touristique incontournable en Asie du Sud-Est.
>>Honorer la double reconnaissance de la baie de Ha Long par l'UNESCO
>>"La baie de Ha Long" de Jaquet Droz arrive au Vietnam
>>Festival international de musique à Ha Long

La ville d'Ha Long. Photo : VOV/CVN

Grâce aux travaux de rénovation entrepris par les autorités, la ville côtière d’Ha Long possède aujourd’hui de belles routes littorales, des espaces floraux et des bords de mer qui invitent à la promenade. Mai Hông Liên, qui n’était pas revenue à Ha Long depuis trois ans, est très impressionnée par ces changements.

"Ha Long s’est beaucoup développée et aujourd’hui, c’est une ville moderne et très agréable.  On peut emprunter la route littorale pour visiter les sites connus comme le pont de Bai Chay, la montagne de Bài Tho, le musée, le palais de Ca Heo et se rendre à la plage. Il n’y a rien de plus beau que de contempler le lever et le coucher du soleil", a-t-elle dit.

La modernisation des infrastructures routières, les autoroutes qui relient désormais Ha Long à Hai Phong et à Vân Dôn, l’aéroport international de Vân Dôn et le port de croisière international font de Ha Long une ville moderne et facile d’accès.  En 2019, la province de Quang Ninh a accueilli 14 millions de touristes vietnamiens et étrangers dont la grande majorité a visité la baie d’Ha Long. Soucieuse d’être plus respectueuse de l’environnement et de la biodiversité, la ville a mis en place de nombreux programmes dont un spécifiquement dédié à la lutte contre la pollution plastique.

"Je suis ravi de savoir que les autorités locales ont décidé d’interdire l’utilisation des produits en plastique à usage unique dans la baie d’Ha Long. Pour que la préservation du patrimoine rime avec le développement durable, il faut des solutions efficaces et sérieuses de ce type", a indiqué Garret Miller, un touriste américain.

L'autoroute qui relie désormais Ha Long à Vân Dôn. Photo : VNA/CVN

Les autorités ont décidé de rattacher le district de Hoành Bô à la ville d’Ha Long et de créer ainsi une ville nouvelle. Dang Huy Hâu, vice-président du Comité populaire de la province de Quang Ninh, a qualifié ce rattachement d’historique.

"Au cours de ces dernières années, la ville d’Ha Long a connu une croissance rapide alors que le district voisin de Hoành Bô est riche en termes de ressources naturelles. Le rattachement de Hoành Bô à la ville d’Ha Long permettra à ces deux localités de conjuguer leur potentiel", a-t-il déclaré.

La ville ainsi créée aura une superficie quatre fois plus grande que l’actuelle et abritera les forêts de la réserve naturelle nationale de Dông Son - Ky Thuong.

"Une fois le rattachement réalisé, il conviendra de revoir l’aménagement  pour le rendre conforme à la stratégie de développement et de protection de l’environnement d’Ha Long. Les autorités municipales entendent demander aux usines d’être encore plus respectueuses de l’environnement", a indiqué Trân Duc Lâm, secrétaire du Comité municipal du Parti d’Ha Long.

L’objectif à terme des autorités est de faire de Halong une ville intelligente qui s’inscrit dans une démarche forte de développement durable. "Nous souhaitons offrir aux touristes une ville propre, moderne, et conviviale, a déclaré Trân Nam Hoa, un habitant local.

En 2020, la province de Quang Ninh a décidé d’accélérer la construction des ponts Cua Luc 1 et Cua Luc 3, de la route littorale Ha Long - Câm Pha et du tunnel sous-marin traversant la baie de Cua Luc. Ces projets de grande envergure permettront de faciliter la circulation à Ha Long même et entre les provinces situées à l’Est et à l’Ouest de la ville.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Vietnam suspend l'exemption de visa pour les citoyens sud-coréens Le Vietnam suspendra, après 00h00 samedi 29 février (heure locale), l'exemption de visa pour les citoyens sud-coréens, dans le cadre des efforts visant à prévenir la propagation des maladies causées par le SARS-Cov-19 (COVID-19).