17/04/2021 12:30
Les autorités de la province de Binh Dinh (Centre) et le Professeur de physique Trân Thanh Vân, Vietnamien résidant en France, souhaitent faire de Quy Nhon une ville scientifique de niveau international, dont le cœur serait la zone urbaine des sciences et de l’éducation de Quy Hoà.
>>Physique : une équipe vietnamienne participe à un travail de recherche publié dans Nature
>>Lancement du groupe d’études de physique théorique à Binh Dinh

Le Parc d’innovation technologique (TMA Binh Dinh IT Park), situé dans la zone urbaine des sciences et de l’éducation de Quy Hoà, s’étale sur plus de 15 ha.
Photo : TMA/CVN

Discutant à plusieurs reprises avec des amis internationaux, qui participent aux conférences scientifiques organisées au Centre international de science et d’éducation interdisciplinaires (ICISE), le Professeur Trân Thanh Vân (président de l’Association "Rencontres du Vietnam") a exprimé son désir de faire de Quy Nhon le "Princeton du Vietnam".

Attirer des scientifiques de renom mondial

De nombreux scientifiques internationaux font confiance à Trân Thanh Vân,  physicien vietnamien renommé résidant en France, pour faire de Quy Nhon une "ville universitaire" de renommée mondiale. Avant la création des Rencontres du Vietnam en 1993, le Pr. Trân Thanh Vân était également le fondateur de l’organisation des Rencontres de Moriond (1966), des Rencontres du Blois (1989), où se réunissent des dizaines de milliers de scientifiques du monde entier (dont 16 qui ont ensuite remporté le prix Nobel).

Depuis sa fondation en août 2013, à l’initiative de l’Association "Rencontres du Vietnam",  l’ICISE a accueilli 15 lauréats du prix Nobel ainsi que des milliers de Professeurs et scientifiques renommés dans le monde entier. De nombreux Professeurs lauréats du prix Nobel sont venus à Quy Nhon à plusieurs reprises, comme Jerome Friedman (Nobel de physique en 1990), Gerard‘t Hooft (Nobel de physique en 1999), David Gross (Nobel de physique en 2004) et Finn E Kydland (Nobel d’économie en 2004), entre autres.

À cela s’ajoutent les Professeurs vietnamiens comme Ngô Bao Châu (lauréat de la médaille Fields en 2010), Dàm Thanh Son (lauréat de la médaille et du prix Dirac), Luu Lê Hang (lauréate du prix Kavli - prix Nobel dans l’astronomie), Trinh Xuân Thuân et Pham Quang Hung, pour ne citer qu’eux.

C’est suite à la proposition du Professeur Jerome Friedman émise lors de sa première présence à Quy Nhon en 2015 pour les 11e  "Rencontres du Vietnam" que l’Institut de recherche interdisciplinaire en science et en éducation (IFIRSE), relevant de l’ICISE, a été fondé. Cet établissement, véritable pont reliant les jeunes scientifiques vietnamiens et étrangers, a permis à l’ICISE d’accueillir des milliers de scientifiques. L’IFIRSE comprend deux pôles de recherche,  l’un sur la physique théorique et l’autre sur les neutrinos.

Lors de son 3e retour à Quy Nhon en 2018, le Professeur Jerome Friedman a déclaré que l’ICISE possédait tout le potentiel pour devenir un centre scientifique de niveau national  accueillant  de nombreux scientifiques de premier rang mondial, pour des événements scientifiques et des échanges avec des étudiants vietnamiens.

Devenir la première technopole nationale

D’après le secrétaire du Comité du Parti provincial de Binh Dinh, Hô Quôc Dung, la province a planifié dans la ville de Quy Nhon la construction de la zone urbaine des sciences et de l’éducation de Quy Hoà, d’une superficie de 242 ha, et celle de l’intelligence artificielle de Long Vân, de 150 ha. Ces deux établissements permettront à Binh Dinh d’attirer des investisseurs dans les hautes technologies et technologies de l’information.

Trois membres du groupe de recherche sur les neutrinos du Vietnam dans le laboratoire de T2K au Japon.
Photo : ICISE/CVN

"La naissance de l’ICISE et de la zone urbaine des sciences et de l’éducation de Quy Hoà offre à Binh Dinh l’opportunité de développer les sciences et le tourisme scientifique, une orientation particulière et un avantage de cette localité", informe Hô Quôc Dung.

En septembre 2020, le Parc d’innovation technologique (TMA Binh Dinh IT Park), situé dans la zone urbaine des sciences et de l’éducation de Quy Hoà, est entré en service sur plus de 15 ha. Dans un premier temps, cet établissement contribuera à attirer davantage d’unités de logiciels à Binh Dinh, ce qui accélérera l’entrée de la province  dans la révolution technologique 4.0.

L’investissement, la production et le commerce de logiciels ainsi que de produits d’intelligence artificielle sont la priorité de Binh Dinh dans l’avenir. Pour la première fois, des physiciens vietnamiens ont participé à un projet de recherche révolutionnaire publié dans la revue Nature, l’une des revues scientifiques les plus prestigieuses au monde. L’expérience internationale, nommée T2K, étudie les vibrations des neutrinos générés par les accélérateurs. Le travail de recherche a été réalisé au Japon, en collaboration avec 600 physiciens et ingénieurs de plus de 60 organisations de 12 pays à travers le monde.

Le Vietnam est le deuxième pays d’Asie, après le Japon, à participer à ces recherches sur les neutrinos. Le groupe de chercheurs vietnamiens travaille à l’IFIRSE, situé dans la ville de Quy Nhon.
 

Accord du Premier ministre
 
Lors de sa visite à l’ICISE en mai 2018, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a donné son accord de principe à la construction d’une zone urbaine des sciences et de l’éducation dans la province de Binh Dinh.

"Cette zone permettra de rassembler des scientifiques de renom du monde entier, contribuant à la promotion des sciences de la nation", a déclaré Nguyên Xuân Phuc aux scientifiques de l’ICISE. Il a souligné l’importance des sciences et technologies dans l’essor du pays. Le Premier ministre a espéré que le centre travaillerait à accélérer l’application des avancées scientifiques pour le développement économique.

Il a demandé au centre de créer un meilleur environnement afin d’attirer plus de scientifiques et de se rapprocher davantage des universités et des centres des sciences fondamentales, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.
 

Thanh Tuê/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi