12/05/2020 22:19
Située au Centre, la ville de Dà Nang constitue un centre économique d’envergure de cette région. Actuellement, elle s’oriente vers l’élaboration d’une ville intelligente et d’un centre technologique du pays.
>>Dà Nang promeut le développement des coopératives agricoles
>>Premier trimestre : Forte hausse des investissements à Dà Nang
>>Les jeunes ingénieurs de Dà Nang s’engagent dans la lutte contre le COVID-19

Une vue de la ville de Dà Nang.

Avec un réseau d’infrastructures de transport dont l’aéroport et le port international, Dà Nang s’efforce d’atteindre ses objectifs importants, notamment la construction d’une ville intelligente avec une feuille de route solide.

À noter qu’en 2012, Dà Nang a reçu les soutiens du concours "IBM Smarter Cities Challenge" par le groupe IBM. Dà Nang a été la première ville vietnamienne à recevoir de telles assistances. "Les autobus  installés, les équipements de surveillance, l’usine d’alimentation en eau Câu Do doté d’un centre de contrôle automatique…, tels étaient les premiers résultats en termes d’application de technologie intelligente avec les aides d’experts venus d’IBM", se souvient Huynh Kim Son, ex-directeur du Service municipal de l’information et de la communication.

Cinq ans après, en 2017, cette ville côtière a serré la main au Groupe d’industrie et des télécommunications de l’armée (Viettel) pour développer la ville intelligente pour la phrase 2017-2020.

En 11 années consécutives, Dà Nang est la première localité du pays en termes d’indice d’application des technologies de l’information (ICT Index), classé par le ministère de l’Information et des Communications, en partenariat avec l’Association vietnamienne de l’informatique. Il s'agit d'une des  bases pour la construction d'une ville intelligente.

"La construction d’une ville intelligente est une tendance générale du monde et une exigence du développement de la ville. Conformément à la Résolution 43-NQ/TW datant du 24 janvier 2019 du Politburo sur la construction et le développement de Dà Nang à l’horizon 2030 et à vision 2045, la ville devrait achever en 2030 l’édification d’une cité urbaine intelligente avec la connexion avec le réseau des autres villes intelligentes du Vietnam et des pays de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est)", a partagé le président du Comité populaire municipal Huynh Duc Tho.

Une zone high-tech aux normes internationales

De nombreux projets dans le cadre du plan de construction de la ville intelligente de Dà Nang devraient s'achever cette année.

Le Comité populaire de la ville centrale de Dà Nang vient d’entériner un plan global de développement de la zone high-tech à l’horizon 2030, répondant aux normes internationales.

Le projet global de développement de la zone high-tech de Dà Nang se divise en deux phases : 2020-2025 et 2026-2030. Ses missions sont d’étudier ; de former des ressources humaines ; de promouvoir les secteurs tertiaire en la matière et de l’industrie auxiliaire ; de participer à l’innovation technologique...

"Maintenant, le besoin urgent pour Dà Nang est d’avoir une stratégie globale, cohérente et approfondie sur la planification du développement, d’avoir un nouveau modèle de développement, avec des mécanismes, des politiques et des solutions révolutionnaires pour que la ville puisse s’envoler vraiment, créant des impacts positifs sur les localités de la région du Centre".

Truong Quang Nghia, secrétaire du Comité du Parti communiste du Vietnam de la ville de Dà Nang
Lancé en 2013 comme centre des investissements verts et de haute technologie, le parc high-tech de Dà Nang a attiré 18 projets d’investissement. La moitié d’entre eux sont des projets d’investissement étranger direct (IDE), pour un total de 564 millions d’USD. Actuellement, six projets dont quatre à participation étrangère ont été mis en service.

Pham Truong Son, chef du parc high-tech et du comité de gestion des zones industrielles de la ville, a informé que quatre entreprises d’IDE venus du Japon, de République de Corée et des États-Unis avaient versé 260 millions d’USD.

Selon lui, Sunshine Aerospace d’Universal Alloy Corporation (UAC) des États-Unis fabriquera plus de 4.000 pièces aérospatiales différentes pour l’approvisionnement à Boeing, Airbus, Embraer, Bombardier et exportera ces pièces en Amérique du Nord, en Europe et en Asie dans un avenir proche. Selon les prévisions, en 2021, sa valeur des exportations devrait atteindre environ 25 millions d’USD.

D’après Kevin Loebbaka, directeur exécutif d’UAC, Boeing et Airbus souhaitent élargir leurs activités en Asie et Dà Nang est une des destinations de choix.

Pour leur part, deux investisseurs nationaux comprenant la compagnie Long Hâu et la Société de technologie d’automatisation électrique Biên Dông avec un investissement de 100 millions d’USD, ont tous commencé à exploiter leurs projets depuis 2018.

Pham Truong Son a déclaré que ce parc avait été conçu comme l’une des trois principales zones nationales multifonctionnelles de haute technologie du pays après Hô Chi Minh-Ville et Hanoï.

Texte et photos : Phuong Dang - Phong Lan/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Réduction de 50% sur les frais d'hébergement et d'entrée à la baie de Ha Long Le secteur touristique de la province de Quang Ninh vient de lancer un programme de réduction de 50% sur les frais d'hébergement et d'entrée à la baie de Ha Long. Ce programme est appliqué du 10 juillet au 30 septembre.