11/06/2020 16:33
Manchester City saura dans "la première quinzaine de juillet" si le Tribunal arbitral du sport (TAS) confirme ou non son exclusion pour deux ans des Coupes d'Europe, a annoncé mercredi 10 juin l'institution basée à Lausanne (Suisse).
>>Fair-play financier : Marseille va être jugé
>>Foot : Chelsea annonce une perte de près de 120 millions d'euros

La façade du stade Etihad de Manchester City. 
Photo : AFP/VNA/CVN

"La décision devrait être prise pendant la première quinzaine de juillet 2020. La date exacte sera communiquée à l'avance", a annoncé le TAS dans un communiqué.

L'institution a étudié pendant trois jours, par visioconférence, l'appel du club anglais qui conteste son exclusion des Coupes d'Europe par l'UEFA pour non-respect du fair-play financier.

La confédération européenne a infligé une amende de 30 millions d'euros à City, qu'elle accuse d'avoir surévalué ses revenus publicitaires portant sur la période 2012-2016.

"À la fin des auditions, les deux parties ont exprimé leur satisfaction quant au déroulé de la procédure", indique le TAS.

Les pertes financières encourues par une absence de la scène européenne dépasseraient largement les 100 millions d'euros par an et ne seraient pas sans conséquences sur le train de vie du club anglais, d'autant que la Ligue des champions fait office de vitrine pour les propriétaires émiratis de City.

Mais la sanction, si elle était confirmée, n'empêcherait pas les Citizens de poursuivre leur parcours en Ligue des champions pour la saison 2019-2020, arrêtée pour cause de coronavirus au stade des huitièmes de finale retour.

Si le TAS statue en sa faveur, City pourrait disputer la Ligue des champions la saison prochaine. Le club, deuxième de Premier League, est en très bonne position pour décrocher une qualification sur le terrain, avec 12 points d'avance sur le cinquième et premier club non-qualifié en C1.

Autre grand d'Europe, l'AC Milan a été écarté pour la saison 2019/2020 des compétitions européennes après avoir enfreint les règles du fair-play financier, une décision confirmée en juin 2019 par le TAS.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.