14/05/2020 18:12
Récemment, le programme de soutien financier du gouvernement aux entreprises a montré toute sa pertinence. Pourtant, il tourne actuellement au ralenti. Selon notre enquête, seulement 25 à 35% des entreprises de Hô Chi Minh-Ville ont bénéficié de cette politique, tandis que la majorité des entreprises peinent à relancer leurs activités de production à la suite de la pandémie.
 >>BM : l'économie vietnamienne pourrait se rétablir rapidement 
>>Post-COVID-19 : les entreprises s’y mettent
 
Transformation des poissons tra pour l'exportation à Hô Chi Minh-Ville.

Les denrées alimentaires et la nourriture nécessitent d'énormes besoins en capitaux. Cependant, ces derniers temps, très peu d'entreprises ont eu accès au programme de soutien financier du gouvernement. Il s’agit d’un plan permettant aux entreprises de relancer rapidement leur production après la pandémie de COVID-19.

En ce qui concerne cette situation, Ly Kim Chi, présidente de l'Association des biens alimentaires de Hô Chi Minh-Ville, a indiqué : "Il y a encore beaucoup d’obstacles, ce qui explique que beaucoup d’entreprises n’ont pas encore reçu d’aides. Pour le soutien au crédit, 30% des entreprises de l'industrie alimentaire peuvent le recevoir. Les autres ne peuvent pas en bénéficier en raison de leur déclaration souvent inadéquate et non conforme à la réglementation en vigueur. De plus, toutes les banques ne fonctionnent pas de la même manière pour mettre en pratique certaines politiques". "Les critères d’évaluation et de prises en compte de la situation des entreprises à propos de l’impact de COVID-19 sont très stricts. Cela constitue un énorme challenge pour les entreprises" a déclaré Chu Tiên Dung, président de l'Association des entreprises de Hô Chi Minh-Ville.

Selon une enquête de l’Association des entreprises de Hô Chi Minh-Ville, environ 21% des entreprises pourront se maintenir jusqu'à la fin du mois de mai, seulement 2% pourront faire perdurer leur activité jusqu'à la fin de l'année, et environ 19% feront faillite au deuxième trimestre. Il s’agit donc d’un défi colossal pour la reprise de la production. La chose la plus difficile est que de nombreux groupes de soutien sont mis en œuvre par le biais des banques commerciales mais ces dernières continuent d’appliquer des règles strictes limitant la possibilité de recouvrir les créances.

"Si le traitement des dossiers ralentit trop, de nombreuses entreprises feront faillite. Nous allons faire remonter cette problématique dans un rapport adressé au gouverneur pour qu'il fournisse une solution spécifique à la restructuration de la dette, et non au transfert de la dette au profit des entreprises en difficulté" a souligné Nguyên Hoang Minh, vice-directeur de la banque d'État de Hô Chi Minh-Ville.

La réalité montre que les politiques de soutien sont en place mais qu’elles ne sont pas suffisamment efficaces. À Hô Chi Minh-Ville, seulement 31% des entreprises ont accès à cette politique d’allongement du paiement des différents impôts ; 28% des entreprises ont restructuré leurs dettes, rééchelonné leurs prêts, baissé les taux d'intérêt et environ 34% d’entre elles ont emprunté de l'argent pour payer leurs employés. Si d’autres solutions ne sont pas mises en place, les montants destinés à soutenir les entreprises ne pourront bénéficier qu'à très peu d'entreprises.

Nguyên Thiên Nhân, secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-ville, a exhorté : "La solution actuelle est l'auto-inscription des entreprises et la méthode s’apparente à de la post-vérification pour les déclarations des entreprises. Il faut privilégier la post-vérification pour les déclarations et les engagements des entreprises. Ainsi, la mise en œuvre des soutiens étatiques destinés aux entreprises sera opportune".


Texte et photo : Quang Châu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Ninh présente de nombreux programmes de relance touristique Les programmes de relance touristique de Quang Ninh (Nord) 2020 s’avèrent efficaces dès le premier mois de mise en œuvre, le nombre de touristes nationaux augmentant progressivement.