04/10/2017 17:46
Avec le développement de l’Internet, Facebook est né et devient un outil indispensable pour la vie moderne. Unestatistique montre qu’il y a 20 millions de vietnamiens utilisant Facebook tous les jours et, enmoyenne, ils passent 2,5 heures par jour sur le plus grand réseau social de la planète. Les utilisateurs de Facebook sont de toutes les tranches d’âge, mais les plus fréquents et les plus touchéssont les jeunes, dont la plupart sont des étudiants du collège et du lycée.

Un groupe charité sur Facebook est créé par certains jeunes vietnamiens.

Beaucoup de parents considèrent ce réseau socia lcomme un danger qui menace la vie de leurs enfants. Une question se pose : “Est ce-que Facebook provoque des mauvaises influences aux adolescents ?

Que font les jeunes vietnamiens sur Facebook?

Mettre à jour le statut; commentaire, “aimer” le statut des amis; partager des photos, des vidéos, des beaux moments; ou lire des nouvelles,…il y a beaucoup d’activités que vous pouvez faire sur Facebook. Mai, 16 ans raconte sa journée sur ce réseau : “Le matin, après être réveillée, la première chose que je fais c’est surfer sur Facebook, regarder des nouvelles et poster un +selfie+ avec une légende drôle. Et toutes les 5 minutes, je vérifie ma page individuelle une fois pour compter les +like+ que je reçois”.

Contrairement à Mai, Phuong Anh, 17 ans utlise Facebook pour chatter avec ses amis. Ils ont passé des heures devant leur ordinateur ou leur portable pour se discuter en ligne. Elle a aussi participé à un groupe secret sur Facebook où elle partage ses photos suggestives. “Je me sens bien de recevoir les compliments des autres quand je poste mes photos” – elle avoue. À côté du groupe de Phuong Anh, il y a beaucoup d’autres pages et de groupes sur Facebook que les jeunes vietnamiens ont créé pour se distraire, mettre à jour les nouvelles, partager les expériences de plusieurs domaines, faire des bonnes activités comme  “Hanoi Amateur Astronomical”,  “Station de sauvetage pour chat et chien Hanoi”, etc., qui apportent beaucoup d’avantages.

Et les dangers imprévisibles…

À cause de l’abus des ados, Facebook devient hors de contrôle et apporter beaucoup de mauvaises influences. Premièrement, comme Facebook est un lieu public où on peut poster tous ce qu’on veut, certaines informations peuvent apporter des impacts négatifs aux ados – qui sont en train de se développer physiquement et psychologiquement. Ce n'est pas difficile de voir les statuts qui contiennent les contenus violents et pornographiques. Facebook est aussi un endroit idéal pour promouvoir la violence scolaire ou l’harcèlement. Plusieurs jeunes doivent se suicider car ils sont humiliés. Phuong Anh est devenue une victime de l’harcèlement quand elle postait ses photos suggestives sur le site de son groupe. Elle devait subir les mots impolis et vulgaires. Le pire, quelques mauvais hommes lui ont envoyé des messages offensants ou des photos érotiques.

Deuxièmement, plusieurs jeunes partagent leurs photos privés ou leur “selfie” sur ce réseau. Cela peut devenir un danger incalculable. Les mauvaises personnes peuvent utiliser ces photos pour les kidnapper ou fausser l’identité. De plus, comme Phuong Anh, les autres ados aiment aussi chatter sur Facebook avec leurs téléphones et leurs ordinateurs. Dommage, ils ne veulent pas sortir et se discuter directement entre eux. Ils se concentrent toujours au téléphone portable et vivent dans leur monde virtuel.

Troisièmement, plusieurs jeunes abusent Facebook tellement qu’ils l’utilisent 5-6 heures par jour. Cela provoque la fatigue et les maladies du dos et des yeux. Il y a beaucoup de cas où les utilisateurs sont morts à cause de l’épuisement après avoir utilisé le téléphone portable ou l’ordinateur longtemps.

Conclusion 

Facebook est un bon lieu si les ados ne l’abusent pas. C’est pourquoi, d’une part, les parents doivent éduquer leurs enfants à bien utiliser cette nouvelle technologie. D’autre part, les jeunes doivent aussi devenir un internaute intelligent afin que Facebook puisse tenir ses bonnes valeurs.

Luong Hông Phuc/CVN

Est-ce votre article préféré ?
Oui
Non



 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.