22/08/2018 09:59
Facebook a reconnu mardi 21 août avoir développé des outils permettant d'identifier des usagers qui signalent des fake news sans "aucun discernement" et minent par là même les efforts de l'entreprise pour lutter contre la désinformation.
>>Facebook identifie une nouvelle campagne de manipulation politique
>>Facebook s'effondre à l'ouverture de la Bourse à New York


Le réseau social a démenti très fermement une information du Washington Post qui affirmait que ce système de détection était une sorte de système de notation de la fiabilité de tous ses abonnés. La plateforme aux 2 milliards d'utilisateurs est sous un feu roulant de critiques qui l'accusent de ne pas faire assez pour débarrasse des innombrables fausses informations qui la parsèment.

Le groupe a donc expliqué avoir développé un système pour éviter que les efforts faits par ses vérificateurs ne soient anéantis par ces abonnés qui signalent systématiquement des nouvelles -même exactes - souvent parce qu'ils ne sont pas d'accord avec le contenu.

"La raison pour laquelle nous procédons ainsi c'est parce que nous voulons que notre lutte contre la désinformation soit la plus efficace possible", souligne l'entreprise.

Les usagers qui signalent des informations qui paraissent fausses se voient attribuer une note de fiabilité de 0 à 1 déterminée par leur aptitude à distinguer les vraies histoires des fausses. C'est l'un des nombreux outils qui servent à alerter les équipes chargées d'éliminer les contenus suspects.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.