26/10/2018 09:03
Malgré la fatigue croissante, les migrants honduriens ont poursuivi jeudi 25 octobre leur périple dans le Sud du Mexique, en direction des États-Unis qui s'apprêtent à déployer 800 militaires à la frontière pour les stopper.
>>Les migrants honduriens reprennent leur marche vers les États-Unis
>>Migrants: le Honduras promet des emplois à ceux qui reviennent

Des migrants honduriens entre Mapastepec et Pijijiapan, au Mexique, le 25 octobre. Photo: AFP/VNA/CVN

Les milliers de Honduriens, qui fuient la violence et la misère dans leur pays, sont partis à l'aube de Mapastepec vers Pijijiapan, dans l'État du Chiapas (Sud), qu'ils ont atteint dans l'après-midi après sept heures de marche.

La "caravane" doit encore parcourir plus de 3.000 km pour atteindre la frontière des États-Unis, ce qui devrait lui prendre environ un mois et demi, selon leurs calculs.

"La seule chose dont j'ai peur c'est qu'ils nous renvoient au Honduras", confie à l'AFP Angel Josué Flores, un maçon de 20 ans, tandis qu'un hélicoptère de la police fédérale survole les migrants à basse altitude.

L'ONU estime qu'environ 7.000 personnes font partie de la caravane qui a quitté le 13 octobre le Honduras. Les migrants progressent en masse pour des raisons de sécurité sur un périple qu'ils savent dangereux.

"Nous voulons arriver sains et saufs. Nous savons que ce pays est dangereux, mais au Honduras, c'est encore pire, ils tuent pour rien", explique José Anibal Mejia, 27 ans, tout en avançant sur la route avec sa fille de huit ans.

800 militaires américains

Le Pentagone doit déployer 800 militaires à la frontière avec le Mexique, pour apporter un soutien logistique, ont indiqué jeudi 25 octobre à l'AFP deux responsables américains.

Ces troupes de l'armée régulière, qui pourraient être envoyées depuis plusieurs bases militaires du pays, viendront renforcer les plus de 2.000 réservistes de la Garde nationale déjà sur place depuis le printemps.

Les renforts comprendront des médecins et des ingénieurs et apporteront principalement un soutien logistique et matériel, dont des tentes et des véhicules.

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis doit officialiser jeudi 25 octobre ou vendredi 26 octobre le nouveau déploiement, a précisé un responsable du Pentagone.

Bill Speaks, le porte-parole de la Marine, a indiqué que le ministère de la Défense travaillait en ce moment avec le ministère à la Sécurité intérieure "pour déterminer les détails de notre soutien" aux autorités à la frontière.

Selon le gouvernement mexicain, 1.743 personnes faisant partie de la caravane ont déposé une demande d'asile au cours des derniers jours.

Plus de 1.500 enfants sont présents dans la colonne, d'après les associations humanitaires.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ao dài, la fierté des Vietnamiens

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.