09/12/2021 14:00
Les lamantins de Floride, frappés de surmortalité à cause de difficultés à s'alimenter, vont recevoir de la nourriture de la part des autorités américaines, ont annoncé ces dernières mercredi 8 décembre.

>>Les États-Unis déclarent 23 espèces définitivement éteintes
>>En Floride, l'inquiétante augmentation des morts de lamantins
 

Un lamantin au zoo de Tampa, en Floride, le 19 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le rejet de nutriments dans les eaux côtières de cet État du Sud-Est des États-Unis, lié à l'industrie agricole et aux centres urbains, a entraîné ces dix dernières années une prolifération d'algues qui ont asphyxié les prairies sous-marines en bloquant la lumière du soleil.

Privés de ce garde-manger, de nombreux lamantins sont morts de faim, portant à au moins 1.017 le nombre de ces mammifères marins décédés en Floride en 2021, contre 498 en 2020.

Cette mortalité record inquiète d'autant plus que la population de lamantins du "Sunshine State" est estimée à environ 7.000.

"Ces circonstances sans précédent requièrent des mesures sans précédent", a déclaré Thomas Eason, directeur adjoint de la commission de protection de la faune de Floride, mercredi 8 décembre lors d'une conférence de presse.

Cette initiative aura principalement lieu dans le lagon Indian River, où de nombreux lamantins se réfugient l'hiver pour profiter de l'eau chaude rejetée par une centrale électrique à proximité.

Les lamantins, surnommés "vaches de mer", mesurent 3 m de long en moyenne à l'âge adulte et peuvent peser jusqu'à une demi-tonne. Ils sont capables de manger chaque jour l'équivalent de 10% de leur poids en végétaux marins.

Ces mammifères, dont l'alimentation en captivité consiste de salades, choux et autres légumes, ne seront nourris dans le lagon que si cela s'avère nécessaire, a expliqué Thomas Eason.

Il est interdit au public de leur donner à manger, a-t-il rappelé, soulignant le risque qu'une telle pratique les conduise à n'avoir plus peur des humains et de leurs bateaux, dont les collisions sont une autre grande cause de mortalité.

La décision de les nourrir "sera une étape significative pour éviter une disparition majeure de lamantins faute de nourriture comme l'hiver dernier", a salué l'ONG Save the Manatee ("Sauvez les lamantins") dans un communiqué.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La peinture sur soie dans l’histoire des beaux-arts du Vietnam

Buôn Ma Thuôt, une ville écologique, moderne et riche en identité culturelle  Après la guerre, Buôn Ma Thuôt était un véritable champ de ruines. Mais en quelques décennies, la ville a réussi à renaître de ses cendres et développer son urbanisation. La verdure qui est omniprésente sur place apporte une véritable plus-value au bien-être des habitants.