18/01/2020 13:30
"Les touristes avec nous !", scandent les grévistes bloquant vendredi 17 janvier l'entrée du Louvre, musée le plus fréquenté au monde, pour manifester leur opposition à la réforme des retraites.
>>9,6 millions de visiteurs au Louvre en 2019 : légère baisse mais 3e meilleur résultat
>>Retraites/France : la mobilisation continue, Philippe insiste sur l'équilibre financier

Une manifestation contre la réforme des retraites bloque l'entrée du musée du Louvre, le 17 janvier.  Photo : AFP/VNA/CVN

Mais les touristes expriment surtout colère et incompréhension. Derrière des barrières de sécurité, certains injurient et huent les manifestants. Une femme hurle "liberté, liberté".

"On va foncer sur eux, on est plus nombreux", éclate un homme rouge de colère venu de Bourgogne, tandis que, devant l'entrée vitrée du musée, micro à la main, une syndicaliste proclame : "La lutte s'élargit, la lutte s'amplifie".

Marie, arrivée de Caen pour voir avec son mari la grande exposition de Léonard de Vinci, exprime son grand dépit avec humour : "On est venus par le train, on a tout réservé en octobre, notre train a été supprimé, donc on a racheté un autre billet parce que c'était pas facile pour faire l'échange. Ce soir, on a un hôtel à payer, tout ça pour voir Léonard, qu'on ne verra pas !".

À côté, Lucien ne comprend pas: "de Bruxelles, je suis venu à la journée pour Léonard. Il y plein de véhicules de CRS, les grévistes sont peu nombreux", dit-il regrettant qu'ils n'interviennent pas.

"Beaucoup de gens viennent de partout pour cette exposition. J'aime la France, mais cette fois je la déteste. Je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas des policiers qui font leur travail", dit Mila, venue d'Espagne.

Un touriste chinois qualifie les grévistes d'"égoïstes" : "On est égoïste si on fait la grève en empêchant d'autres. On doit choisir une meilleure voie". 

L'intersyndicale justifie son action, qui a abouti à la fermeture du musée pour la première fois depuis le 5 décembre, par "des conditions des agents du musée qui se dégradent de jour en jour notamment sous les pertes d'effectifs, la précarité"...

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

COVID-19 : Quang Nam, une destination sûre et conviviale Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun cas de COVID-19 dans la province centrale de Quang Nam. Par conséquent, toutes les activités touristiques dans cette locailité se déroulent toujours normalement. C’est ce qu’a déclaré mercredi 19 février le président du Comité populaire provincial Lê Tri Thanh.