05/06/2014 15:07
Le futur roi d'Espagne Felipe a promis le 4 juin de "mettre toutes ses forces" au service d'une Espagne "unie, diverse", après l'abdication de son père.


 

Le futur roi d'Espagne Felipe et sa femme Letizia assistent à une cérémonie de remise d'un prix culturel dans le monastère de San Salvador de Leyre, le 4 juin en Navarre. Photo : AFP/VNA/CVN


Le prince des Asturies, âgé de 46 ans, longuement préparé à la fonction de roi, s'apprête à monter sur le trône après l'abdication de Juan Carlos, qui doit être approuvée dans les semaines à venir par le parlement.

"Dans les périodes de difficulté comme celle que nous traversons, l'expérience des temps passés nous enseigne que c'est seulement en unissant nos efforts, en faisant passer le bien commun avant les intérêts particuliers et en soutenant l'initiative, la recherche et la créativité de chacun, que nous parviendrons à avancer vers de meilleures perspectives", a déclaré le prince le 4 juin, lors de son premier discours public depuis l'annonce de l'abdication le 2 juin.

Sous le regard de son épouse, la princesse Letizia, ému, la voix se cassant parfois, Felipe a prononcé ces mots à l'occasion d'une cérémonie de remise d'un prix culturel dans le monastère de San Salvador de Leyre, en Navarre.

L'héritier de la Couronne a ajouté vouloir servir sa "chère Espagne, une Nation, une communauté sociale et politique unie et diverse qui plonge ses racines dans une histoire millénaire".

Parmi les dossiers les plus épineux qui l'attendent, celui du séparatisme en Catalogne, puisque le président de cette région, Artur Mas, a promis d'y organiser le 9 novembre un référendum d'autodétermination. La coalition nationaliste CiU d'Artur Mas pourrait d'ailleurs s'abstenir lors du vote d'investiture.

Pour l'heure, seule la première étape de la succession, le vote par les députés de la loi permettant l'abdication de Juan Carlos, est connue : la Chambre basse se réunira le 11 juin. Il restera au Sénat à faire de même, avant l'avènement du nouveau roi qui pourrait intervenir autour du 18 juin.

"Permettez-moi de respecter le processus parlementaire en cours et de me limiter à renouveler ma volonté" de "dédier toutes mes forces, avec espoir, à la tâche passionnante" qui consiste à "continuer à servir les Espagnols", a lancé le 4 juin le futur Felipe VI.

AFP/VNA/CVN





Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.