09/01/2016 15:12
D'abord bousculé par Bastia, le leader incontesté de la Ligue 1, Paris SG, a finalement réussi à trouver la faille (2-0) pour accroître, encore un peu plus, son avance en tête du classement en ouverture de la 20e journée.
>>Paris, un record pour passer les fêtes
>>La Ligue contre le cancer dénonce les prix "exorbitants" des médicaments

Le défenseur du PSG, Maxwell, félicité par Zlatan Ibrahimovic après un but contre Guingamp, le 8 mai au Parc des Princes. Photo : AFP/VNA/CVN

Il paraît que "les reprises sont toujours difficiles" : c'est l'entraîneur du PSG, Laurent Blanc, qui l'avait affirmé avant la reprise du champion en titre. Mais un coup de tête du capitaine Thiago Silva dévié par Motta (29e) et une frappe petit filet opposé de Maxwell (39e) ont prémuni le PSG contre un éventuel faux pas de début d'année.

En la matière, le club de la capitale était vacciné : il y a presque un an jour pour jour, il avait en effet subi en Corse sa deuxième défaite de la saison, un humiliant 4-2 à Bastia après avoir mené 2-0.

Pas de faux pas cette fois, pour un PSG toujours invaincu sur le sol français et qui, totalisant 54 points (22 de plus provisoirement que son dauphin Monaco!), n'en a abandonné que 6 cette saison. L'Olympique lyonnais, qui vient le défier mercredi 13 janvier en quart de finale de Coupe de la Ligue et Toulouse, adversaire lors de la 21e journée, savent à quoi s'en tenir.

Trapp a (encore) eu chaud

Car malgré une bonne entame bastiaise, le PSG a haussé le ton peu à peu. Et si le prometteur Seko Fofana (20 ans), bien épaulé par Axel Ngando, a pu tenter sa chance à deux reprises (8e, 17e), c'est inévitablement Paris qui a ouvert le score sur un corner d'Angel Di Maria repris de la tête au second poteau par Thiago Silva, et poussé du bout du pied par Motta (29e).

L'Argentin, aurait pu signer deux passes décisives, si Gilles Cioni n'avait pas tenté - infructueusement - de dévier sa passe en profondeur, que Maxwell parvenait néanmoins à expédier dans le but bastiais (39e).

À ces deux faits notables près, Di Maria n'a pas réussi grand chose de ce qu'il a tenté, à l'instar d'une autre recrue, le gardien Kevin Trapp, qui a fait passé une belle frayeur dans la défense en relâchant dans des pieds bastiais le seul ballon dangereux qu'il a eu à négocier (71e), obligeant les Parisiens à un sauvetage en catastrophe.

Pas de quoi le réconcilier avec le Parc des Princes, qui avait chaudement acclamé celui qui est devenu son N°2 Salvatore Sirigu, pour sa première titularisation de la saison à domicile fin décembre.

Pour se réchauffer, le public parisien a préféré acclamer son chouchou, Marco Verratti, qui s'est signalé, outre sa justesse technique habituelle, par un tacle dans le registre "chien de traîneau".

Ayant tenté sans succès un lob dans la surface bastiaise, il freinait en effet la contre-attaque d'Axel Ngando en s'agrippant à son maillot avant de se faire traîner sur les genoux...

Averti sur le coup (45+1), Verratti s'est fait chaudement applaudir par le stade, mais peut-être un peu moins par son ancien défenseur d'entraîneur, Laurent Blanc, qui l'a rapidement remplacé par Javier Pastore (64e), auteur d'une reprise satisfaisante après deux mois et demi d'absence sur blessure.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.