02/02/2021 17:49
L’activité de modelage des statuettes des Génies du foyer dans le village de Dia Linh dans la province de Thua Thiên Huê (Centre) risque de disparaître. Toutefois, le Nouvel An lunaire est une excellente occasion pour assurer des revenus et maintenir ce métier traditionnel.
>>Fête du Génie, une belle tradition des Vietnamiens
>>La fête du Génie du Foyer des Vietnamiens

L’artisan Vo Van Nam arrange les statues de Ông Tao.
Photo : KTMT/CVN

Le modelage de statuettes des Génies du foyer (Ông Tao) est un métier traditionnel suivi par la famille de l’artisan Vo Van Nam. À l'occasion du Têt (Nouvel An lunaire), toutes les générations de la famille participent à la production.

Selon son épouse Hoàng Thi Be, au mois de mars ou d’avril lunaire, sa famille doit préparer l'argile et mouler les statuettes de Ông Tao, puis les laisser sécher et les  stocker.

"Dans le passé, il suffisait de cuire et sécher les statuettes, mais ces dernières années, la demande a évolué et les statuettes de Ông Tao doivent désormais avoir une gamme de couleurs et de formes diversifiée. Ainsi, après les deux étapes fondamentales, il faut désormais peindre et décorer les statuettes", partage Hoàng Thi Be.

Pendant la cuisson, la famille Vo Van Nam se sert des balles de riz afin de maintenir la bonne température dans le fourneau. La famille fabrique des figurines de Ông Tao depuis cinq générations et transmet la technique de sculptures aux plus jeunes.

"C’est triste de voir qu’il ne reste que quatre foyers, incluant ma famille, qui maintiennent ce métier traditionel dans le village de Dia Linh. J’espère que la génération suivante pourra conserver cette tradition !", a confié Vo Van Nam.

La joie des artisans à l’arrivée du Têt

Les enfants de Vo Van Nam décorent des statues de Ông Tao.
Photo : KTMT/CVN

Chaque année, les artisans du village de Dia Linh fournissent près de 50.000 statuettes de Ông Tao, non seulement pour le marché local mais également pour celui des localités voisines.

Cette année, les artisans ont dû faire face à de nombreuses difficultés à cause des conditions météorologiques défavorables. Lorsqu’il pleut trop, les artisans ne peuvent pas cuire et mettre à sec les statuettes. Durant les derniers mois de l’année, ils sont alors surchargés de travail et doivent souvent passer des nuits blanches pour achever leurs affaires.

Pour les artisans de Dia Linh, la fabrication des statuettes de Ông Tao leur permet de gagner non seulement leur vie, mais leur apporte également de la joie en fin d’année.

Thuc Anh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.