18/08/2018 21:47
Le Service des sciences et des technologies de la province de Kon Tum (hauts plateaux du Centre) a annoncé l'extension des indications géographiques "Ngoc Linh" pour la racine de ginseng.

>>Ouverture du deuxième festival du ginseng de Ngoc Linh à Quang Nam
>>Kon Tum : certificat d’indication géographique pour le ginseng de Ngoc Linh
 

Kon Tum cultive actuellement plus de 300 ha du ginseng de Ngoc Linh, principalement dans le district de Tu Mo Rông. 
Photo: Duong Giang/VNA/CVN


Conformément à la décision N°2465 du 30 juillet du Département de la propriété intellectuelle du ministère des Sciences et des Technologies modifiant le certificat d'enregistrement des indications géographiques du ginseng de Ngoc Linh dans la province de Kon Tum, la zone d’indication géographique du ginseng de Ngoc Linh, avec deux communes initialement reconnues en 2016 que sont Ngoc Lay et Mang Ri (du district Tu Mo Rông), est maintenant étendu à sept nouvelles communes que sont Muong Hoong, Ngoc Linh, Xop (district Dakglei ) et Dak Na, Ngoc Yêu, Van Xuôi et Te Xang (district de Tu Mo Rông).

Cela porte la zone d’indication géographique du ginseng de Ngoc Linh de la province à près de 17.000 ha.

Actuellement, la province de Kon Tum en cultive plus de 300 ha, principalement dans le district de Tu Mo Rông. Elle a un plan de plantation de 31.700 ha dont 17.000 à l'échelle industrielle. À l’horizon 2020, sa surface de culture du ginseng de Ngoc Linh atteindra 1.000 ha, avec une production estimée à 190 tonnes. En 2025, Kon Tum s'efforcera de cultiver plus de 9.000 ha à l'échelle industrielle.
 

Le ginseng de Ngoc Linh (Panax vietnamensis) a été découvert à la fin des années 1960 sur la montagne éponyme des hauts plateaux du Centre.
Photo: Duong Giang/VNA/CVN


Le ginseng de Ngoc Linh (Panax vietnamensis) a été découvert à la fin des années 1960 sur la montagne éponyme, qui est située à cheval sur les provinces de Quang Nam et Kon Tum, sur les hauts plateaux du Centre.

Cette plante contient 52 saponines (la saponine est le principal composant du ginseng), 17 acides aminés, 20 oligo-éléments et 0,1% d'attar. Le ginseng de Ngoc Linh est l'un des plus précieux ginsengs du monde. Il a été reconnu en tant que produit national par décision 787 du Premier ministre.

Grâce à ses effets anti-inflammatoires, antioxydants et anticancéreux, outre bien d’autres vertus médicales reconnues, cette variété est très recherchée dans la nature, à un point tel qu’elle est en voie de disparition et figure dans le Livre Rouge des espèces menacées au niveau national.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
Le pygeum [16/09/2018 10:10]
Le lycopode [08/09/2018 14:15]
La luzerne [03/09/2018 09:49]
La pulmonaire [25/08/2018 14:15]
Le ginseng [19/08/2018 13:00]
La brunelle commune [12/08/2018 10:02]
Le balsamier [03/08/2018 11:30]
Le chanvre indien [28/07/2018 14:30]
Le capillaire de Montpellier [22/07/2018 14:31]
Le cyprès [14/07/2018 14:15]
L’éponge végétale [08/07/2018 12:46]
Le coca [30/06/2018 14:15]
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.