02/12/2015 16:47
Les môc ban (tablettes de bois de la dynastie des Nguyên, de 1802 à 1945) et les châu ban (ensemble de documents administratifs de niveau étatique, sous cette même dynastie) sont classés dans le Registre de la mémoire du monde de l’UNESCO. Des exemplaires de ces deux genres de documents sont exposés actuellement à Hanoi.
>>«Hoàng Sa, Truong Sa du Vietnam - les preuves historiques et juridiques»
>>Haro sur l’exploitation du patrimoine

Vernissage de l’exposition sur les môc ban et châu ban, le 2 décembre à Hanoi.

Le vernissage de l’exposition «Rédaction de l’histoire officielle de la dynastie des Nguyên via les môc ban et châu ban - patrimoines de la Mémoire du monde» a eu lieu dans la matinée du 2 décembre à Hanoi.

Un événement organisé par les Centres nationaux des archives N°1 et N°4 qui, selon Nguyên Duy Thang, vice-ministre de l’Intérieur et président du Comité national du Registre de la mémoire du monde du Vietnam, «vise à présenter au public et aux chercheurs les réalisations des empereurs Nguyên en termes d’étude et de rédaction de l’histoire. Il s’agit là de rares et précieux documents sur l’histoire nationale».

À cette occasion, une centaine d’exemplaires de môc ban et châu ban sont exposés. Selon  le comité d’organisation, ils reflètent de manière exacte et précise les politiques des empereurs Nguyên, et sont donc des documents irremplaçables pour les chercheurs.

Des visiteurs à l’exposition, le 2 décembre à Hanoi.

Patrimoine de l’humanité

«Grâce à cette exposition, les visiteurs comprendront mieux les contributions des empereurs Nguyên pour le développement socioéconomique du pays et l’amélioration de la vie des Vietnamiens au XIXe et au début du XXe siècles», a jugé Dang Thanh Tùng, chef du Département des documents et archives d’État. Il a ajouté que les Minh Mênh chinh yêu, Dai Nam thuc luc, Dai Nam nhât thông chi, Dai Nam liêt truyên… sont des ouvrages historiques d’envergure des Nguyên. La dynastie des Nguyên a cédé à la génération suivante de nombreux patrimoines, dont certains reconnus patrimoines mondiaux par l’UNESCO, que sont l’ensemble des monuments de Huê, le nha nhac (musique de cour) de Huê et les châu ban.

Des centaines de documents, films documentaires et des dizaines d’expositions ont été consacrés aux môc ban et châu ban, sans compter de nombreux séminaires.

Lieu de l’exposition
 
Centre national des archives N°1
18, rue Vu Pham Hàm, quartier de Yên Hoà, arrondissement de Câu Giây, Hanoi
Entrée libre
Téléphone : (84-4) 37 82 25 45
Lâm Ba Nam, ancien recteur adjoint de l’Université des sciences sociales et humaines, relevant de l’Université nationale de Hanoi, et président de l’Association des ethnologues et anthropologues du Vietnam, a déclaré que ces documents «affirment le rôle et la place des empereurs Nguyên dans l’histoire nationale».

À noter qu’à côté des môc ban et châu ban, le Vietnam a deux autres documents dans le Registre de la mémoire du monde de l’UNESCO : les tablettes de bois de la pagode Vinh Nghiêm à Bac Giang (Nord) et les 82 stèles des Docteurs au Temple de la Littérature de Hanoi.

Clôture le 30 janvier 2016.

Texte et photos : Hoàng Phuong/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

La pagode de Long Tiên, une destination incontournable Long Tiên, qui se trouve dans la rue éponyme, au pied de la montagne Bài Tho (Poème), est la plus grande pagode de la ville de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord).