28/06/2014 09:35
L’exposition «Vietnam un et multiple - 54 visages et parures de la nation vietnamienne» a été inaugurée le 26 juin à l’Orangerie du Sénat français, à Paris en présence de nombreux dirigeants français.

Organisée par l’Association d’amitié franco-vietnamienne (AAFV) et l’Union générale des Vietnamiens de France (UGVF) avec le soutien de l’Institut français, elle présente une centaine de photographies en noir et blanc du photographe français Sébastien Laval et en couleurs du photographe vietnamien Lê Vuong.

Exposition «Vietnam un et multiple - 54 visages et parures de la nation vietnamienne», le 26 juin à  Paris. Photo : Bich Hà/VNA/CVN 


Prenant la parole lors de la cérémonie de vernissage, M. Jean-Pierre Bel, président du Sénat français, a exprimé la «très grande joie» du Sénat de «mettre à l’honneur le Vietnam», au travers du travail de ces deux photographes de talent tout en soulignant  l’intérêt réciproque et croissant qui existe entre le Vietnam et la France en de nombreux domaines et particulièrement sur le plan culturel.

«MM. Lê Vuong et Sébastien Laval ont su capter des visages, des scènes de la vie quotidienne et des atmosphère pour donner à ce patrimoine le caractère ethnographique dont la conservation est essentielle», a-t-il précisé. Et d’ajouter : « les œuvres proposées interpellent le spectateur. Elles constituent un précieux témoignage de l’identité et de la diversité culturelle de ce grand pays ».

L’ambassadeur Duong Van Quang, chef de la délégation permanente du Vietnam auprès de l’UNESCO, a estimé que les oeuvres photographiques des deux artistes Lê Vuong et Sébastien Laval, réalisées sur le même thème, « véhicule une connotation chargée d’humanisme, de fraternité et de passion artistique ». Il a indiqué qu’en contemplant ces photos, le spectateur peut y capter « l’âme et la quintessence de la culture vietnamienne », en même temps y découvrir « le labeur et l’art créatif » de chacun de ces deux artistes. D’après lui, on y trouve en effet deux perceptions différentes, mais toutes pénétrantes de la beauté, l’une vietnamienne et l’autre française.

Il a également mis l’accent sur la signification de l’événement organisé sous les auspices des institutions françaises : « Pour la première fois, le Vietnam est mis à l’honneur à l’Orangerie, lieu prestigieux du Sénat français et dans un beau jardin, le jardin du Luxembourg. Cette exposition est un témoignage vivant de l’amitié franco-vietnamienne, programmée dans le cadre des célébrations du 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et la France, notamment de l’Année du Vietnam en France 2014 ».

Il a saisi cette occasion pour souligner les relations profondes entre le Vietnam et la France : «Le Vietnam et la France se sont croisés à un moment particulier de l’histoire. Ce croisement, nous accompagnant sur un long chemin marqué de péripéties parfois douloureuses, a lié le sort de nos deux pays, tissé des attaches humaines et engendré un brassage culturel. Tous ces aboutissements positifs ont contribué à l’épanouissement des relations de coopération multiformes entre nos deux pays depuis 40 ans et à l’établissement du partenariat stratégique en 2013, à l’occasion de la visite officielle du Premier ministre Nguyen Tan Dung en France».

Il a mis en avant la richesse des identités et les diversités culturelles des 54 ethnies vietnamiennes, tout en affirmant : Dans le monde, il n’existe pas de petite ou de grande cultures, il n’y a que les cultures et leur diversité qu’il faut préserver. Ce sont les éléments auxquels le Vietnam et la France s’attachent non seulement entre les deux pays, mais encore au sein des forums internationaux, notamment à l’UNESCO.

Dans un entretien accordé à l’AVI, Sébastien Laval, photographe qui a sillonné près de 20 ans le Vietnam, a déclaré : «J’ai découvert le Vietnam la première fois en 1995. J’y ai passé un mois pour circuler dans le Nord Vietnam, sur la piste Ho Chi Minh et dans les Hauts Plateaux. J’ai rencontré les populations de ces régions. Un choc culturel. Je suis tout de suite tombé amoureux du Vietnam. Après, j’y suis tourné plusieurs fois. Les populations que j’ai rencontré avaient un mode de vie qui changeait avec la modernisation et le développement du Vietnam. Moi, j’ai voulu photographié ces populations pour garder une trace photographique de leur mode de vie».

Une partie de l’exposition est réservée à la présentation de vêtements traditionnels collectés par Alain Dussarps, vice-président de l’Association d’amitié franco-vietnamienne et président de l’Association pour les coopérations techniques et culturelles. Alain Dussarps a confié qu’il a collecté ces vêtements pendant trois décennies au cours de ses missions de solidarité dans des endroits habités par des ethnies minoritaires.

Lors du vernissage, nombreux ont été les visiteurs émus de découvrir les identités culturelles des 54 ethnies qui composent la nation vietnamienne. Ouverte du 25 juin au 6 juillet, l’exposition offrira au public une vue panoramique des ethnies, des paysages et des hommes vietnamiens. Elle contribuera à l’enrichissement des relations entre le Vietnam et la France.

Bich Hà/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.