30/10/2019 13:02
Selon le Département général des douanes, les exportations vietnamiennes de fruits et légumes ont atteint 82 milliards d’USD ces 9 derniers mois (-5,3% en un an), dont 272,17 millions d’USD en septembre (-5,6%).

>>Exportations en République de Corée : 13 milliards de dollars en huit mois
>>Inauguration du plus grand centre de transformation de fruits et légumes

Dans une usine de transformation des fruits pour l'exportation au Sud.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN


En 9 mois, les exportations de fruits ont connu une forte croissance sur des marchés tels que UE, États-Unis, République de Corée, Japon, Pays-Bas, Taïwan (Chine) et Hong Kong (Chine), Thaïlande, Australie et, surtout, Laos.

Plus précisément, le Vietnam a exporté ses fruits dans l’UE pour 112,49 millions d’USD (+36,9%), aux États-Unis, 111,97 millions d’USD (+12,8%), en Asie du Sud-Est, 119,27 millions d’USD (+11%), en République de Corée, 95,61 millions d’USD (+12,3%), au Laos, 29,36 millions d’USD (+313,5%), à Hong Kong (Chine), 49,36 millions d’USD (+216,9%), à Taïwan (Chine), 49,36 millions d’USD (+56,4%).

Les exportations de fruits en Chine ont atteint 1,91 milliard d’USD, en baisse de 13,5%, ce en raison des tensions commerciales américano-chinoises qui ont réduit les exportations agricoles de la Chine aux États-Unis.

Les exportations de fruits ont chuté en raison de la baisse des exportations de produits principaux que sont longanes (-43%), durian (-20,2%), noix de coco (-30,8%), pastèque (-26,3%), ramboutan (-7,3%), auriculaire (-49,4%), champignon parfumé (-46,6%), piment (-44,8%), patate douce (-39,5%).

La longagne du Vietnam est déjà présente en Australie. Photo : VNA/CVN

Le Vietnam a exporté 9 fruits en Chine que sont fruit du dragon, pastèque, litchi, longane, banane, mangue, fruit du jacquier, ramboutan et mangoustan. Le 26 avril dernier, la Chine et le Vietnam ont conclu un protocole d'accord concernant l’ouverture des marchés pour le mangoustan. À la fin d'août, le ministère chinois de l'Agriculture a publié des rapports sur la mise en quarantaine du mangoustan vietnamien qui répondaient pleinement aux exigences. Dans les années à venir, le mangoustan vietnamien sera officiellement disponible dans les supermarchés et magasins de Chine.

Selon le Département de transformation et de développement des marchés agricoles, l’entrée en vigueur des accords de libre-échange de nouvelle génération, comme le CPTPP, apportera de nombreux avantages au secteur vietnamien des fruits. Les produits agricoles du Vietnam auront une occasion de pénétrer des marchés exigeants tels qu’Europe, Etats-Unis, Japon, République de Corée, Australie...

En août dernier, les longanes frais vietnamiens ont été autorisés à être exportés vers l'Australie (après  litchi, mangue et  fruits du dragon). Et les mangues vietnamiennes ont obtenu le feu vert du Chili, après le pitaya. De bon augure pour l'industrie des fruits du Vietnam dans un avenir proche.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

Diverses activités de promotion du tourisme prévues à Quang Binh La province de Quang Binh, dans le Nord du pays, organisera de nombreuses activités ces prochains mois pour attirer les touristes, notamment à l’occasion du Nouvel An 2020.