24/06/2018 00:20
"Plusieurs personnes" ont été tuées samedi 23 juin par l'explosion d'une grenade lancée au milieu d'une foule venue écouter le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed dans le centre d'Addis Abeba, déclenchant un mouvement de panique qui a ensuite viré à la manifestation anti-gouvernementale, ont rapporté des médias.
>>Un bateau se renverse dans le Centre de l'Éthiopie, 7 morts
>>Neuf morts dans un glissement de terrain en Éthiopie

Des forces de sécurité éthiopiennes interviennent sur les lieux d'une explosion à Addis-Abeba (Éthiopie), le 23 juin.
Photo: AFP/VNA/CVN

Devant des dizaines de milliers de personnes réunies sur la place Meskel, M. Abiy venait de finir son discours et saluait la foule quand l'explosion s'est produite, provoquant un mouvement de foule vers l'estrade et des scènes de confusion, selon ces médias.

Le Premier ministre a quitté précipitamment les lieux sain et sauf. Il a  ensuite annoncé que plusieurs personnes avaient été tuées dans l'explosion,  a rapporté la radio-télévision proche du pouvoir Fana Broadcast Corporate. "Toutes les victimes sont des martyrs de l'amour et de la paix", a déclaré  M. Abiy, selon Fana. Le Premier ministre a estimé que l'incident avait été planifié par des groupes cherchant à discréditer le rassemblement et son programme de réformes. Son chef de cabinet, Fitsum Arega, a indiqué sur Twitter que l'explosion avait été provoquée par une grenade.

Il s'agissait du premier discours public à Addis Abeba de M. Abiy depuis sa nomination en avril. Il en avait fait plusieurs en province, et celui-ci devait être le plus symbolique de sa campagne pour expliquer ses réformes. Après l'explosion, des dizaines de personnes ont envahi la scène dans la confusion totale, et commencé à lancer des objets divers vers la police, selon les médias.

Des échauffourées ont commencé à éclater entre spectateurs. Après ces incidents, des dizaines de milliers de personnes ont continué à chanter dans le calme et à manifester leur mécontentement à l'égard des autorités. La police est finalement intervenue en lançant des gaz lacrymogène pour disperser la foule.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.