18/03/2018 15:33
La Russie a annoncé samedi 17 mars une série de mesures de représailles contre le Royaume-Uni dans le cadre de la dispute née de l'empoisonnement d'un ex-espion russe, dont l'expulsion de 23 diplomates de l'ambassade du Royaume-Uni à Moscou.
>>GB : une Theresa May revigorée au congrès de son parti samedi 17 mars
>>Ex-espion empoisonné : le Royaume-Uni expulse 23 diplomates russes

Vue générale d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'empoisonnement d'un ex-espion russe, le 14 mars à New York.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Par ailleurs, le Kremlin a décidé de revenir sur son autorisation d'ouverture du consulat du Royaume-Uni à Saint-Pétersbourg et va mettre fin aux activités du British Council, l'agence en charge des relations culturelles et des échanges éducatifs.

"La partie britannique a été avertie que si de nouvelles mesures inamicales étaient prises par Londres à l'égard de la Russie, la Russie se réservera le droit de répondre à son tour par d'autres mesures", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministère avait convoqué samedi 17 mars l'ambassadeur britannique Laurie Bristow pour l'informer de ces représailles à la décision de Londres d'expulser 23 diplomates russes après l'empoisonnement début mars de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à l'aide d'un agent innervant à Salisbury (Sud de l'Angleterre).

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.