18/03/2018 15:33
La Russie a annoncé samedi 17 mars une série de mesures de représailles contre le Royaume-Uni dans le cadre de la dispute née de l'empoisonnement d'un ex-espion russe, dont l'expulsion de 23 diplomates de l'ambassade du Royaume-Uni à Moscou.
>>GB : une Theresa May revigorée au congrès de son parti samedi 17 mars
>>Ex-espion empoisonné : le Royaume-Uni expulse 23 diplomates russes

Vue générale d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'empoisonnement d'un ex-espion russe, le 14 mars à New York.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Par ailleurs, le Kremlin a décidé de revenir sur son autorisation d'ouverture du consulat du Royaume-Uni à Saint-Pétersbourg et va mettre fin aux activités du British Council, l'agence en charge des relations culturelles et des échanges éducatifs.

"La partie britannique a été avertie que si de nouvelles mesures inamicales étaient prises par Londres à l'égard de la Russie, la Russie se réservera le droit de répondre à son tour par d'autres mesures", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministère avait convoqué samedi 17 mars l'ambassadeur britannique Laurie Bristow pour l'informer de ces représailles à la décision de Londres d'expulser 23 diplomates russes après l'empoisonnement début mars de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à l'aide d'un agent innervant à Salisbury (Sud de l'Angleterre).

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.