07/08/2021 20:58
Seulement après un an de mise en œuvre de l'Accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Vietnam (EVFTA), des premiers résultats positifs sont déjà au rendez-vous.
>>Le libre-échange favorise les échanges commerciaux entre le Vietnam et l'UE
>>EVFTA, un catalyseur pour les entreprises vietnamiennes
>>Des entreprises européennes envisagent d’élargir leurs activités au Vietnam

Des longanes de la coopérative Quyêt Thang, le premier établissement de la province de Hung Yên (Nord) à exporter ses fruits vers l'UE.
Photo : VNA/CVN 

Entrée en vigueur le 1er août 2020, l'Accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Vietnam (EVFTA) joue déjà un rôle important dans le partenariat économique entre les deux parties prenantes. Mais au-delà du commerce, cette accord sera un outil majeur de développement socio-économique pour le Vietnam.

De belles promesses pour le commerce

Lors de la première session du Comité du commerce de l'EVFTA, qui s’est tenue en juillet 2021, le vice-président de la Commission européenne et commissaire européen pour le commerce, Valdis Dombrovskis, a constaté les premiers effets positifs de l'accord sur le commerce entre le Vietnam et les pays européens. Selon lui, le texte crée non seulement des conditions favorables pour le développement commercial des entreprises mais contribue aussi à promouvoir de fortes valeurs sociales du fait des normes élevées intégrées à l’accord.

De son côté, le directeur du Département de la politique commerciale multilatérale, Luong Hoàng Thai, a estimé que "l'EVFTA induit beaucoup de points positifs pour le développement commercial : la suppression des droits de douane bien sûr, mais aussi la promotion des investissements, la reconnaissance mutuelle, l’amélioration des règles d’origine, etc. Se trouve également dans l'accord une assistance technique de l’UE auprès des entreprises vietnamiennes sur la question de l’application des normes sur le marché européen".

Il est à parier que tous ces avantages apporteront de nombreuses opportunités aux entreprises vietnamiennes de developer leurs exportations et, plus gobalement, de participer davantage à la chaîne de valeur mondiale.

Les premiers résultats positifs

Le groupe Lôc Troi, en tête des exportateurs de riz vers l'UE.
Photo : VNA/CVN

Le Comité du commerce de l’EVFTA a présenté les premiers résultats des échanges commerciaux depuis l’entrée en vigueur de l'accord. Pour le premier semestre 2021, 29,09% des marchandises exportées ont profité des avantages fiscaux inscrits dans le texte. En particulier, de nombreux produits agricoles et forestiers du Vietnam ont connu une croissance significative par rapport à la même période de 2019. Précisément, les produits en caoutchouc ont atteint 61 millions USD, en hausse de 56,91% ; le riz, 5,2 millions (+3,73%) ; les produits en rotin, bambou, carex et tapis, 70,5 millions (+33,75%) ; les fruits et légumes, 63,8 millions (+12,5%).

Transfert de technologiques

Outre les résultats immédiats en matière de commerce, Luong Hoàng Thai a indiqué que l’accord permettrait aussi aux entreprises vietnamiennes d’accéder plus facilement aux secteurs à haute valeur ajoutée et de bénéficier ainsi du transfert de technologiques. Il a cité par exemple le cas de l’agriculture, où le Vietnam pourra accéder à des techniques de production à haute teneur technologique.

Ainsi, toujours selon Luong Hoàng Thai, les nouveaux investissements directs étrangers (IDE) que permettra l'Accord de libre-échange contribueront de manière substantielle à la dynamique innovante dans laquelle s’inscrit aujourd’hui le Vietnam. À terme, l’objectif du pays étant de passer d’une économie basée sur une main-d’œuvre peu qualifiée à celle de la connaissance utilisant une main-d’œuvre de haut niveau.

Réformes institutionnelles et règlementaires

L'EVFTA a un effet positif pour le secteur textile du Vietnam.
Photo : VNACVN

L’entrée en vigueur de l’EVFTA induit aussi des changements institutionnels importants. Ainsi, Luong Hoàng Thai a fait savoir que les autorités vietnamiennes compétentes mettaient tout en œuvre pour simplifier les règlements en vigueur dans le domaine de l’investissement, afin de les rendre compatibles avec les critères de l'Accord de libre-échange.

Le gouvernement et les ministères concernés ont révisé et publié plusieurs règlementations modifiant les règles en vigueur sur les tarifs, l’origine des marchandises et les recours commerciaux.

Un certain nombre de documents juridiques sont également promulgués ou modifiés par les ministères et agences concernés pour qu’ils soient cohérents avec les engagements existants (modification de la Loi sur la propriété intellectuelle, promulgation d'un arrêté guidant la mise en œuvre du Code de travail amendé).

En outre, les ministères et branches concernés examinent en permanence le système de documents juridiques pour assurer leur compatibilité avec les engagements de l'accord, proposant ainsi rapidement des ajustements opportuns pour faciliter sa mise en œuvre.

L’année dernière, suite à l’entrée en vigueur du pacte, le gouvernement a publié l'arrêté N°45 de 2020 sur la mise en œuvre des procédures administratives dans l'environnement électronique et le programme de réduction et de simplification des réglementations liées aux activités commerciales au cours de la période 2020-2025, l'accent étant mis sur la réduction et la simplification d’au moins 20% des règlements et de 20% des coûts de mise en conformité liés aux activités commerciales pour les particuliers et les entreprises.

Pour sa part, le ministère de l'Industrie et du Commerce a supprimé, ces dernières années, 205 conditions d'affaires sur un total de 1.216 conditions dans le domaine de la gestion étatique du ministère.

Dans les temps à venir, le ministère continuera d'examiner et d'élaborer une feuille de route des plans de réduction des conditions d'investissement des entreprises, des procédures administratives, des inspections spécialisées pour la période 2021-2025.

Avec de tels efforts, Luong Hoàng Thai a exprimé sa conviction que le pays améliorerait progressivement son environnement d'investissement, créant ainsi des conditions favorables pour les entreprises.

Xuân Lôc/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Le vice-PM Vu Duc Dam préside une réunion sur le redémarrage du tourisme Dans l'après-midi du 21 octobre, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a présidé une réunion en ligne avec plusieurs ministères et Comités populaires locaux sur le plan d'accueil de touristes étrangers dans la nouvelle situation.