01/08/2021 20:11
L'Accord de libre-échange entre l'Union européenne (UE) et le Vietnam (EVFTA) est officiellement entré en vigueur le 1er août 2020. Après un an de mise en œuvre, il a créé un corridor très pratique pour le commerce bilatéral et donné un nouvel élan à la coopération économique entre les deux parties.

>>Le Vietnam et la Belgique tissent des relations économiques denses
>>L'UE augmente ses importations de produits sylvicoles du Vietnam
>>Aider les entreprises vietnamiennes à accéder au marché européen
 

L’ambassadeur du Vietnam en Belgique, au Grand-Duché de Luxembourg, chef de la Délégation vietnamienne auprès de l'UE, Nguyên Van Thao.

Photo : Huong Giang/VNA/CVN


Lors d’une interview accordée au correspondant de l’Agence Vietnamienne d’Information à Bruxelles, l’ambassadeur du Vietnam en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, chef de la Délégation vietnamienne auprès de l'UE, Nguyên Van Thao, a souligné les perspectives de promotion de l'EVFTA dans un avenir proche.

En donnant une vue rétrospective sur une année de mise en œuvre de l'accord, le diplomate vietnamien a rappelé qu'il s'agissait d'une période extrêmement difficile à cause de la pandémie de COVID-19. Les pays de l'UE en ont fortement été touchés au second semestre de 2020. En 2021, c’est l’Asie du Sud-Est dont le Vietnam en a été affectée. Cependant, les échanges commerciaux entre le Vietnam et l'UE ont atteint 50 milliards d'USD en 2020. L'excédent commercial s'est élevé à 20 milliards.

Malgré les effets de la pandémie, les échanges commerciaux entre le Vietnam et l'UE au cours des cinq derniers mois de 2020 ont encore augmenté de 4,5%. Ce chiffre restait modeste, mais dans le contexte de l'année dernière, où la croissance du PIB de l'UE était de moins de 6,2%, c'est un résultat encourageant.

De plus, au premier trimestre 2021, alors que la croissance de l'UE était de -0,4%, le chiffre d'affaires du commerce bilatéral a augmenté de 15%. Cela confirme la forte efficacité de l'EVFTA.


Grandes potentialités

"Les opportunités d’exportation de produits vietnamiens vers l’UE sont potentielles. Les pays de l'UE importent chaque année plus de 150 milliards d'USD des produits agricoles, sylvicoles et aquatiques qui sont des atouts du Vietnam mais actuellement le pays n'en exporte qu'environ 5 milliards d'USD. D’ailleurs, grâce à l’exemption d'impôt, les exportations vietnamiennes vers l'UE augmenteront encore", a affirmé l’ambassadeur. 
 

Produits en bois destinés à l'exportation vers l'UE chez la société WOODSLAND Tuyên Quang (Nord).
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN


Pourtant, l’EVFTA ne demeure pas des "baguettes magiques", selon Nguyên Van Thao. Il y a du pain sur la planche. Il importe pour le gouvernement de négocier avec l’UE afin de perfectionner les normes et règlementations de reconnaissance mutuelle pour que les marchandises des deux parties pénètrent davantage les marchés de l’un et de l’autre. Les barrières commerciales et techniques doivent être supprimées. Il est nécessaire pour la partie vietnamienne de promouvoir l'Accord de protection des investissements UE - Vietnam (EVIPA) qui a été conclu et est en attente de ratification par les parlements des pays membres de l’UE.  

"Jeu de match"

En abordant les compétences à perfectionner, l'ambassadeur Nguyên Van Thao a suggéré que les entreprises vietnamiennes devraient investir pour améliorer leur compétitivité en respectant les normes du marché européen, tout en assurant un approvisionnement durable pour les clients européens. Sans oublier de se renseigner sur les opportunités commerciales, le système juridique de l’UE, les coutumes et les habitudes de consommation des habitants européens afin d’éviter les litiges. 

"L’EVFTA est un jeu collectif qui demande une collaboration étroite entre les entreprises vietnamiennes pour une plus grande compétitivité en termes de quantité, de qualité des produits d’export ainsi que de l’établissement d'un réseau de relations en Europe", a-t-il affirmé. 

Comparant l'EVFTA à un match de football, le diplomate vietnamien a déclaré que le ballon était aux pieds des entreprises vietnamiennes. Les joueurs doivent avoir une bonne technique personnelle et une bonne force physique, bien observer l’adversaire, éviter les collisions. Dans ce jeu, ils doivent savoir à qui passer le ballon et se coordonner selon la tactique de l'entraîneur. 

"Cela nous conduira aux réussites dans les temps à venir et nous aidera à profiter pleinement de l'EVFTA", a conclu l’ambassadeur Nguyên Van Thao.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.