02/06/2020 22:28
Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a ordonné aux ministères concernés d'allouer des fonds suffisants pour l'évaluation de l'étude de préfaisabilité du projet de chemin de fer à grande vitesse Nord - Sud.
>>Une ligne ferroviaire transnationale à grande vitesse de 58 milliards de dollars
>>Le secteur ferroviaire renouvelle sa flotte d’ici 2021

La ligne ferroviaire Nord - Sud, l'axe de communication important du pays.
Photo : VNA/CVN

Le ministère des Transports et des Communications a été chargé de travailler rapidement avec le ministère du Plan et de l'Investissement et celui des Finances pour fournir un financement adéquat pour l'évaluation de l'étude conformément à la réglementation.

L'étude est en cours d'évaluation par un conseil d'évaluation de l'État créé exclusivement pour le projet l'année dernière.

Le Comité chargé des affaires du Parti du ministère des Transports a été chargé de fixer un calendrier pour la soumission au Politburo d'un plan de construction, qui devrait être présenté au Premier ministre Nguyên Xuân Phuc avant le 10 juin.

Le chemin de fer à grande vitesse Nord-Sud est conçu pour avoir une longueur totale d'environ 1.560 km, longeant le corridor Nord - Sud à travers 20 villes et provinces, pour relier Hanoï et Hô Chi Minh-Ville.

Sur le total, la section de 14 km à Hanoï partagera les infrastructures du chemin de fer urbain N°1 de la ville (de la gare de Hanoï à celle de Ngoc Hôi), et le reste reliera la gare de Ngôc Hôi à celle de Thu Thiêm, avec 27 gares, cinq dépôts et 42 installations de maintenance des infrastructures.

Il est conçu pour que les trains roulent à une vitesse maximale de 350 km/h. La première phase du projet affiche un investissement total de 561,6 billions de dôngs (environ 24,71 milliards d’USD),  la seconde 772,6 billions de dôngs.

L'ensemble du projet devrait être achevé en 2050.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Reuters salue la reprise rapide du tourisme vietnamien Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont rapidement repoussé le COVID-19. Alors que les indicateurs touristiques du Vietnam augmentent, la situation du tourisme en Nouvelle-Zélande reste sombre, selon Reuters.