13/08/2018 11:22
Quelque 500 personnes ont été évacuées de l'île grecque d'Évia, près d'Athènes, où de violents incendies se sont déclarés dimanche 12 août, moins d'un mois après les pires feux de forêt de l'histoire de la Grèce qui ont fait plus de 90 morts.

>>Incendies: "stabilisation" au Portugal et en Espagne, mort d'un pompier en Californie
>>Incendies en Grèce: 500 millions d'euros pour la gestion des catastrophes nationales
 

Une voiture brûlée à Mati, près d'Athènes après les incendies, le 28 juillet.
Photo: AFP/VNA/CVN


Les villages de Kontodespoti et de Stavros ont été évacués par précaution, a annoncé le gouvernement, qui a été très critiqué par l'opposition pour sa gestion du désastre de fin juillet.

"Toutes les forces régionales ont été transférées" vers la zone sinistrée, a déclaré à l'agence de presse publique ANA le ministre de l'Agriculture Vangelis Apostolou qui s'est rendu sur place.

Quelque 250 pompiers et 62 camions de pompiers ont été dépêchés vers la zone située à 90 km au nord d'Athènes.

Et 94 personnes ont péri dans l'incendie qui a dévasté la région située à l'est d'Athènes le 23 juillet, ravageant la station balnéaire de Mati, et plus de trente autres sont toujours hospitalisées.

Le gouvernement grec avait remplacé les chefs de la police et des pompiers après la démission du ministre responsable de la police et de la sécurité intérieure.

Les partis d'opposition ont accusé le gouvernement de ne pas avoir prévenu la population du danger, de ne pas avoir pris les dispositions suffisantes pour une éventuelle évacuation et d'avoir tenté de cacher pendant plusieurs heures l'étendue du désastre.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.