16/09/2016 15:38
Manchester United et José Mourinho ont totalement raté leurs débuts en Europa League en chutant d'entrée jeudi 15 septembre sur la pelouse du Feyenoord Rotterdam (1-0), alors que les clubs français ont connu des fortunes diverses avec une défaite pour Nice et un nul pour Saint-Étienne.
>>Séville et Villarreal prennent une option pour la finale
>>Europa League : comme un air de Ligue des champions

Les joueurs de Manchester United sonnés après le but de Tonny Trindade (centre) du Feyenoord en Europa League, le 15 septembre à Rotterdam.
Photo : AFP/VNA/CVN

La sensation de la soirée est venue de Rotterdam, où le Feyenoord a joué un très mauvais tour aux Red Devils du "Special One". Les trois internationaux français titulaires (Pogba, Martial, Schneiderlin) n'ont été d'aucun secours pour les Mancuniens, qui enregistrent une 2e déconvenue en l'espace de cinq jours, après le derby perdu face aux frères ennemis de City (2-1), samedi 10 septembre, à Old Trafford.

Mourinho avait certes effectué huit changements par rapport au onze terrassé par les Citizens, laissant notamment au repos Zlatan Ibrahimovic. Mais ce nouveau revers fait tâche pour un club qui a agité le marché des transferts cet été en s'offrant Paul Pogba pour 105 millions d'euros, un record, et le "Mou" comme entraîneur.

Privé de Ligue des champions, ManU s'annonçait comme l'épouvantail de la C3. Il devra montrer un autre visage pour justifier son statut. Il peut pour l'instant se consoler, dans ce groupe A, avec le nul peu glorieux décroché in extremis sur le terrain des Ukrainiens de Zarya Louhansk par Fenerbahçe (1-1), éliminé au 3e tour préliminaire de C1 par Monaco.

Côté français, Mario Balotelli et les Niçois ont souffert devant la puissance de Schalke 04 et se sont logiquement inclinés (1-0), gâchant le retour du club en Coupe d'Europe après 19 ans d'absence.

Gros morceau de la Bundesliga, l'équipe de Gelsenkirchen a rarement été inquiétée par le co-leader de la L1 et Super Mario n'a pas réussi grand chose.

La joie de Robert Beric après avoir égalisé pour les Verts à Mayence en Europa League, le 15 septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans ce même groupe I, Krasnodar est allé gagner à Salzbourg (1-0).

Beric en sauveur, encore

Dans l'autre affrontement franco-allemand, Saint-Étienne a rendu une pâle copie à Mayence (1-1), pourtant loin de faire partie des cadors de la Bundesliga (groupe C).

Les Verts, privés de leur gardien Stéphane Ruffier, exclu en barrage retour face à l'AEK Athènes et remplacé par sa doublure Jessy Moulin, doivent de nouveau une fière chandelle à leur attaquant Robert Beric, auteur de l'égalisation à la 88e minute. Le Slovène avait déjà permis aux siens de revenir miraculeusement de Paris avec un point, en crucifiant le PSG dans les arrêts de jeu (1-1), vendredi 16 septembre, en Ligue 1.

Anderlecht, prochain adversaire des Stéphanois le 29 septembre, n'a lui pas fait de détails contre le FC Qabala (3-1), tombeur de Lille au 3e tour préliminaire.

Dans les autres matches, l'AS Rome, dauphin de la Juventus Turin en Italie à égalité avec Naples, a été contrainte au nul au Viktoria Plzen (1-1, groupe E). L'Inter Milan, battu à San Siro par l'Hapoel Beer Sheva (2-0, groupe L), et la Fiorentina, incapable de vaincre Salonique (0-0, groupe J), ont été moins heureux que leur homologue de la Serie A.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Les ponts célèbres de Dà Nang Dà Nang (Centre) est surnommée la ''ville de lumières'' en raison de ses ponts lumineux. Parmi eux, les trois plus importants enjambent la rivière Hàn: Dragon, Nguyên Van Trôi et Thuân Phuoc.