24/02/2017 11:25
De la casse devant ! Tottenham, Bilbao, la Fiorentina, Saint-Pétersbourg et Donetsk, tous prétendants à une belle aventure européenne, ont quitté l'Europa League dès les 16es de finale jeudi 23 février, laissant la voie libre à Lyon et l'AS Rome, concurrents et qualifiés sans ciller.
>>Europa League : Manchester United qualifié, Saint-Etienne finit premier
>>Europa League : ça passe pour Saint-Étienne, c'est fini pour Nice et l'Inter

La détresse des joueurs de Tottenham éliminés par La Gantoise en 8e de finale de l'Europa League, le 23 février à Wembley.
Photo : AFP/VNA/CVN

Grand favori pour être sacré le 24 mai en finale, Manchester United n'avait pas tremblé mercredi 22 février, s'imposant à Saint-Étienne 1-0 six jours après avoir écrasé l'aller 3-0.

Après le match, l'entraîneur des "Red Devils" José Mourinho avait confié sa préférence pour "un tirage comme Lyon". Il pourrait voir son voeu exaucé au tirage au sort prévu vendredi 24 février, car l'OL a aussi composté son billet, sans jamais trembler contre les Néerlandais d'Alkmaar (7-1).

Les Gones, même sans leur attaquant vedette Alexandre Lacazette laissé sur le banc au coup d'envoi, ont poursuivi au Parc OL le festival initié à l'aller (4-1). Nabil Fekir en a profité pour réussir un triplé (4e, 27e et 78e), son premier en près de deux ans.

L'AS Rome n'a pas eu à forcer son talent non plus, grâce au confortable matelas obtenu une semaine plus tôt (4-0). Sans ses titulaires habituels au repos, mais avec Francesco Totti dans le onze de départ, les Romains ont certes perdu contre Villarreal (1-0), mais ont préservé l'essentiel : la qualification.

L'Olympiakos, vainqueur à Osmanlispor (3-0, 0-0 à l'aller) et Besiktas, facile contre Beer-Sheva (2-1, 3-1) peuvent également se targuer de la performance, d'autant plus que des gros n'ont pas passé le cut.

Tottenham, déjà décevant en Ligue des champions (3e de sa poule), a été incapable de renverser la vapeur contre les Belges de La Gantoise (2-2, 0-1).

Symbole d'une soirée noire qui a vu les supporters déserter les tribunes de Wembley en fin de match, Dele Alli a signé un très vilain tacle qui lui a valu une expulsion directe.

Le scénario a été plus cruel pour la Fiorentina, le Zénit, et le Shakhtar Donetsk. Vainqueur de Mönchengladbach à l'aller 1-0, la "Viola" a mené 2-0 à la demi-heure de jeu, avant de s'écrouler. Les Allemands ont marqué 4 buts en 15 minutes, à cheval sur les deux périodes, pour signer un exploit (4-2).

Les Russes avaient aussi leur qualification en mains. Mais à 3-0 (0-2 à l'aller), tout a basculé: Isaac Kiese Thelin a qualifié Anderlecht à la 89e minute.

La fin de match a été tout autant cruelle pour les Ukrainiens. Le Celta Vigo a arraché la prolongation à la 91e puis a fait le break en prolongation, la seule disputée du tour (2-0, 0-1).

Bilbao, quart-de-finaliste de la dernière édition, est aussi tombé de haut, dans le traquenard des Chypriotes de l'APOEL Nicosie (2-0, 2-3).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.