30/06/2021 09:40
Sous le feu des critiques suite à l'élimination des Pays-Bas en huitièmes de finale de l'Euro, le sélectionneur des Pays-Bas, Frank de Boer, a démissionné, a annoncé mardi 29 juin la Fédération néerlandaise de football (KNVB).
>>Euro : la Belgique destitue Ronaldo et le Portugal, couperet pour les Pays-Bas
>>Les Pays-Bas favoris contre les Tchèques, les Belges se méfient des Portugais

Le sélectionneur néerlandais Frank de Boer, après le match (groupe C) contre la Macédoine du Nord, lors du 1er tour à l'Euro 2020, le 21 juin à Amsterdam.
Photo : AFP/VNA/CVN

"J'ai décidé de ne pas continuer en tant que sélectionneur national. L'objectif n'a pas été atteint, c'est clair", a déclaré Frank de Boer dans un communiqué.

Le contrat entre Frank de Boer et la KNVB stipulait que l'équipe néerlandaise devait aller au moins jusqu'en quarts de finale, or l'équipe "Oranje" a été contre toute attente éliminée dès les huitièmes par la République tchèque (2-0).

"Malgré tous les efforts de Frank, l'objectif d'au moins atteindre les quarts de finale n'a pas été atteint" a déploré Nico-Jan Hoogma, directeur de la KNVB.

"Nous avions parié sur un meilleur Championnat d'Europe, mais cela n'a pas fonctionné. Le choix de Frank s'est avéré différent de ce que nous avions espéré", a-t-il regretté.

Arrivé en septembre 2020, de Boer quitte les Oranje plus tôt que prévu, lui dont la mission était de les mener à la Coupe du monde 2022 au Qatar.

À l'Euro, les Néerlandais ont survolé le groupe C avec un sans-faute, trois victoires en trois matches contre l'Ukraine, l'Autriche et la Macédoine du Nord, mais ils se sont écrasés dès les huitièmes sur les surprenants Tchèques.

Une élimination difficile à surmonter pour une équipe rajeunie qui aspirait à mieux, et pour un sélectionneur qui a subi une pluie de critiques au pays de Johan Cruyff, pour s'être affranchi du sacro-saint schéma tactique en 4-3-3.

"Pression" 

De Boer, ancien défenseur international néerlandais (1990-2004), n'en est pas à son premier départ prématuré, lui qui a été renvoyé en quelques semaines de l'Inter Milan en 2016 puis de Crystal Palace en 2017.

Il a auparavant entraîné l'Ajax Amsterdam pendant 6 saisons (2010-2016), remportant quatre fois l'Eredivisie, et a été adjoint de Bert van Marwijk sur le banc de l'équipe nationale de 2008 à 2010, année de l'épopée jusqu'en finale du Mondial sud-africain.

"Quand j'ai été approché pour devenir entraîneur national en 2020, j'ai pensé que c'était un honneur et un défi, mais j'étais aussi conscient de la pression qui s'exercerait sur moi dès ma nomination, cette pression ne fait maintenant qu'augmenter", justifie de Boer dans un communiqué.

Un successeur devra lui être trouvé avant le 1er septembre, date à laquelle les Pays-Bas joueront à Oslo un match éliminatoire de la Coupe du monde 2022 au Qatar, contre la Norvège.

Aux éliminatoires du Mondial, les Oranje ont connu un départ mitigé, avec une deuxième place de leur groupe après trois matches disputés, derrière la Turquie qui les a battus le 24 mars à Istanbul.

Leurs victoires ont été acquises aux dépens de très faibles adversaires : la Lettonie (2-0) et Gibraltar (7-0).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Phu Quôc rouvrirait ses portes aux touristes internationaux Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a proposé un programme pilote d’accueil des visiteurs internationaux munis de passeports vaccinaux à Phu Quôc, province méridionale de Kiên Giang à partir d’octobre prochain, ce pour une durée de six mois.