04/09/2014 13:22
Jusqu’à présent, la route aérienne Hanoi - Hô Chi Minh-Ville ne survolait que l’espace aérien vietnamien. Passer au dessus du Cambodge et du Laos - une route plus directe - permettrait aux compagnies aériennes de gagner du temps et donc d’économiser de l’argent.

Le ministre des Communications et des Transports, Dinh La Thang, vient de demander à la Compagnie générale de l’aviation civile du Vietnam (Vietnam Airlines) d’effectuer un vol à titre expérimental Hanoi-Hô Chi Minh-Ville en passant au dessus du Cambodge et du Laos.

Logiquement, la ligne directe Hanoi-Hô Chi Minh-Ville (en rouge) en gestation est plus courte que l'actuelle ligne en opération (en bleue).

L’ouverture d’une ligne directe entre Hanoi et Hô Chi Minh-Ville longeant le 106e méridien Est avait déjà était envisagé. Mais pour un problème de faisabilité, cette proposition avait alors été refusée par le Premier ministre Nguyên Tân Dung. Depuis, les conditions techniques se sont nettement améliorées et l’idée a été relancée avec le soutien du ministère des Affaires étrangères, du ministère de la Défense, du ministère des Finances, et du ministère de la Police.

Le ministère des Communications et des Transports, en collaboration avec le Département général de l’aviation civile du Vietnam, ont travaillé avec le Département de l’aviation civile du Laos et le Comité d’État pour l’aviation civile du Cambodge pour l’élaboration d’un plan de réalisation des vols via l’espace aérien du Laos et du Cambodge pour les lignes domestiques du Vietnam, dont la ligne Nôi Bài - Phu Quôc. En août dernier, lors d’une rencontre entre le ministre vietnamien des Transports, Dinh La Thang, et le vice-Premier ministre cambodgien, Sok An, les deux parties s’étaient mises d'accord pour mettre en place des conditions favorables à l'établissement de liaison aérienne directe entre Hanoi et Hô Chi Minh Ville survolant l'espace aérien cambodgien.

Un ingénieur vietnamien, le Docteur Trân Dinh Ba, estime le gain à 28 minutes de temps de vol pour aller de Hanoi à Hô Chi Minh Ville sur un Boeing 777, soit une économie de 25% des coûts. Pour la ligne Hanoi - Cân Tho l’économie serait de 28%, et de 38% pour Hanoi - Phu Quôc. Les nouvelles routes aériennes permettraient ainsi de déduire 300 millions de dollars par an sur les coûts d’exploitation des vols commerciaux.

Des vols effectués en simulateurs

Le Département général de l’aviation civile du Vietnam a demandé aux deux transporteurs aériens Vietnam Airlines et VietJet Air de réaliser des vols en simulateurs. Les modèles Boeing 777 et Airbus A321 ont été confiés à Vietnam Airlines et l’Airbus A320 à VietJet Air.

Le Département général de l’aviation civile du Vietnam a demandé aux deux transporteurs aériens Vietnam Airlines et VietJet Air de réaliser des vols en simulateurs. 


Vietnam Airlines en a terminé avec ces vols virtuels Hanoi - Hô Chi Minh-Ville via les espaces aériens cambodgien et lao le 31 août, au moyen d’un simulateur de Boeing 777 loué à Singapour. Elle a également réalisé des vols sur cette ligne avec un simulateur d’Airbus A321 dont le Vietnam est équipé. «Un rapport est prêt à être déposé au Département de l’aviation civile», a annoncé Lê Truong Giang, porte-parole de Vietnam Airlines. VietJet Air a achevé cette mission le 2 septembre, au moyen d’un simulateur d’A320 loué à la Thaïlande. Les résultats seront synthétisés pour être soumis sous peu au Premier ministre Nguyên Tân Dung.

La ligne directe Hanoi - Hô Chi Minh-Ville en survolant le Laos et le Cambodge est plus courte que la ligne Hanoi - Hô Chi Minh-Ville actuelle, avec 1.274 km. Pourtant, selon Pham Ngoc Minh, directeur général de Vietnam Airlines : «Les frais de transit pour le survol de l’espace aérien du Laos et du Cambodge sont un obstacle à l’ouverture de la ligne Hanoi - Hô Chi Minh-Ville. Ces frais sont en effet estimés à 850 dollars/vol pour un Boeing 777 et à environ 650 dollars/vol pour un Airbus A320». Le ministère des Transports et des Communications du Vietnam a demandé au service de l’aviation civile du Laos et du Cambodge de les réduire de 30%. La réponse demeure en suspens. De son côté, pour que l’affaire soit rentable, Vietnam Airlines propose une réduction de 50% de ces frais.

Texte et Photos : Thê Linh/CVN

Combien coûte une simulation de vol ?

Chez Flight City, un fournisseur australien de services de simulateur de vols, l’expérience de vol avec le modèle Boeing 777 est facturée 275 dollars par heure, soit 5,8 millions de dôngs.

Les amateurs pourront vivre une expérience de vol en se rendant sur le site www.aviasim.fr ou www.flightexperience.fr. Des pilotes professionnels donneront des cours aux clients pour trouver une solution à des incidents techniques ou météorologiques.




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.