23/06/2019 14:41
Le chef d'état-major de l'armée éthiopienne a été blessé par balle, a annoncé dimanche 23 juin le Premier ministre Abiy Ahmed, dont les services ont également dénoncé une tentative de "coup d'État" dans une région du Nord-Ouest du pays.

>>L'Éthiopie accueillera le 2e Forum sino-africain de l'e-commerce en novembre
>>Premier vol commercial en 41 ans entre l'Éthiopie et la Somalie
>>Éthiopie: retour de 185 migrants bloqués à Djibouti

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, pendant une conférence de presse le 25 août 2018 à Addis Abeba. Photo: AFP/VNA/CVN


Le Premier ministre est apparu en uniforme militaire à la télévision nationale pour annoncer l'attentat contre le général Seare Mekonnen, mais n'a pas donné de détails sur son état de santé, a rapporté un correspondant de l'AFP.

L'ambassade des 
États-Unis à Addis Abeba a lancé des alertes, recommandant à son personnel de se mettre à l'abri après des informations faisant état de tirs dans la capitale et de violences dans l'État régional d'Amhara (Nord-Ouest). Internet était coupé en Éthiopie, et aucune information supplémentaire sur l'attentat contre le haut responsable militaire n'était disponible.

Samedi soir 22 juin, le gouvernement éthiopien avait annoncé qu'une tentative de "coup d'
État" avait été perpétrée par un "groupe armé" en Amhara, la deuxième région la plus peuplée du pays, sans non plus fournir de détails sur ces violences. "La tentative de coup dans l'État régional d'Amhara est contraire à la Constitution et vise à saborder la paix chèrement acquise dans la région", avait déclaré dans un communiqué le bureau du Premier ministre.

"Cette tentative illégale doit être condamnée par tous les 
Éthiopiens et le gouvernement fédéral a toutes les capacités pour vaincre ce groupe armé", avait-il ajouté.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.