31/08/2020 08:57
Une personne a été tuée par balles samedi 29 août à Portland dans l'Oregon, dans le Nord-Ouest des États-Unis, dans des circonstances confuses pendant une soirée de heurts entre des manifestants antiracistes et des partisans de Donald Trump.
>>Trump mardi à Kenosha, théâtre de l'affaire Jacob Blake
>>Trump et Biden reprennent le chemin de la campagne après des conventions offensives

La police arrive sur les lieux où un homme est mort par balle à Portland, dans l'Oregon, le 29 août. Photo : AFP/VNA/CVN

Portland est le lieu de manifestations quotidiennes contre les violences policières aux États-Unis depuis la mort de George Floyd, un quadragénaire noir décédé asphyxié sous le genou d'un policier blanc, en mai dernier. Ce mouvement a été ravivé quand Jacob Blake, un autre Afro-Américain, a été grièvement blessé par des tirs de la police à Kenosha dans le Wisconsin.

La police locale a rapporté "des violences entre manifestants et contre-manifestants" et indiqué que des policiers étaient "intervenus" et avaient "procédé dans certains cas à des arrestations".

Les tirs mortels ont eu lieu à 20h45 locales environ dans le centre-ville, a affirmé la police dans un communiqué, ajoutant qu'une enquête pour homicide était en cours.

Des policiers "ont entendu des tirs venant du quartier (..) et ont trouvé sur place une victime touchée par balle à la poitrine", établit le communiqué.

On ignore dans quelles circonstances cet homme a été touché, et si sa mort était liée aux manifestations. Selon des photographies, l'homme décédé portait une casquette "Patriot Prayer", un groupe local d'extrême-droite actif contre les manifestations antiracistes qui se déroulent à Portland depuis trois mois.

Donald Trump a réagi par des dizaines de tweets et retweets dimanche matin.
"Notre grande Garde nationale pourrait résoudre ces problèmes en moins d'une heure", a-t-il affirmé.

M. Trump, qui joue sa réélection le 3 novembre, avait adressé lors de son discours d'investiture à la convention républicaine le même message de rétablissement de l'ordre. Il se rendra mardi à Kenosha, où un jeune homme de 17 ans est accusé d'avoir tué deux personnes par balles dans les émeutes qui ont suivi les tirs sur Jacob Blake.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.