08/08/2019 18:48
Les jours des arbres de Josué sont sans doute comptés: l'emblématique espèce du désert californien de Mojave, immortalisée par le groupe U2 dans son album "Joshua Tree", pourrait avoir totalement disparu d'ici la fin du siècle sous l'effet du réchauffement climatique, met en garde une étude scientifique.
>>Réchauffement climatique: la moule de Butrint meurt de chaud
>>Le réchauffement climatique a renforcé la canicule de juillet en Europe

Un arbre de Josué dans le parc national de Joshua Tree (Californie) le 4 janvier. Photo: AFP/VNA/CVN

Une équipe de l'Université de Californie à Riverside a utilisé les données du GIEC, groupe d'experts internationaux sur le climat, pour évaluer l'impact du réchauffement sur la répartition des arbres de Josué (Yucca brevifolia) dans le parc national de Joshua Tree, à environ 200 km à l'est de Los Angeles, qui concentre la majorité des spécimens de ces arbres.

D'après les modélisations des biologistes californiens, dans le meilleur des cas, si l'humanité modère suffisamment ses émissions de gaz à effet de serre, l'habitat propice aux arbres de Josué serait réduit d'environ 80% avant la fin du XXIe siècle.

Si rien n'est fait, le parc national de Joshua Tree "pourrait ressembler à une forêt d'arbres morts" en 2100, avec peut-être "juste quelques arbres restant en vie, on ne sait pas très bien", a déclaré au Los Angeles Times Lynn Sweet, auteur principal de l'étude publiée dans la revue Ecosphère.

Dans ce scénario du pire, les 3.200 km2 du parc national subiraient une hausse moyenne des températures estivales comprises entre 2,8°C et 5°C, avec parallèlement une baisse des précipitations annuelles de 75 à 180 mm.

"Ca fait beaucoup", souligne Lynn Sweet, qui relève que si les arbres de Josué pouvaient survivre dans de telles conditions d'aridité, "on les y trouverait déjà" dans d'autres zones désertiques du sud-ouest des États-Unis.

Les arbres de Josué ne sont pas réellement des arbres et appartiennent à la famille des yuccas. On les rencontre uniquement dans les États américains de Californie, Arizona, Utah et Nevada. Ils ont une croissance très lente mais vivent 150 ans en moyenne.

La légende veut que leur nom leur ait été donné par un groupe de Mormons traversant le désert au XIXe siècle. Ces derniers auraient été frappés par la silhouette caractéristique des plantes, évoquant pour eux le personnage biblique de Josué, les bras tendus en l'air pour implorer son dieu. 
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 et ce nombre devrait atteindre 47 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 9% à 11% durant cette période.