20/03/2019 22:30
>>La justice américaine se penche sur la certification des Boeing 737 MAX
>>Le MCAS, un système pour stabiliser les Boeing 737 MAX, sous la loupe des enquêteurs

Le ministère américain des Transports a confirmé mardi 19 mars avoir lancé un audit sur le processus de certification du Boeing 737 MAX 8, avion lié à deux tragédies dont la dernière remonte au 10 mars en Éthiopie. Cet audit, ordonné par la ministre Elaine Chao, vise à "rassembler un historique factuel et objectif sur les actions qui ont débouché sur la certification du 737 MAX 8", est-il précisé dans un communiqué, confirmant des informations de presse. Le ministère de la Justice a pour sa part ouvert une enquête criminelle sur le développement de cet avion, selon le Wall Street Journal. "La sécurité est la priorité numéro une du ministère, et nous sommes tous attristés par les drames des récents accidents de deux Boeing 737 MAX 8 en Indonésie et en Éthiopie", a expliqué la ministre. Un 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines s'est abîmé le 10 mars au sud-est d'Addis-Abeba, causant la mort des 157 personnes à bord. C'était le deuxième accident meurtrier en moins de cinq mois de cet avion, entrée en service en mai 2017, après celui de Lion Air, 189 morts, en  octobre dernier. Les similitudes entre les deux accidents peuvent laisser penser que Boeing a tardé à corriger un système d'assistance au vol connu sous l'acronyme de MCAS et destiné à empêcher l'avion de "décrocher", c'est-à-dire de chuter faute de portance suffisante. Elles ont suscité des interrogations sur la certification de l'avion, dont une partie seulement a été examinée, le 737 MAX n'étant pas un avion entièrement nouveau mais une variante améliorée du 737 NG, le monocouloir best-seller de Boeing.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.