14/06/2018 15:03
La Banque centrale américaine (Fed) a relevé mercredi 13 juin ses taux d'intérêt pour la seconde fois de l'année et prévoit de le faire encore d'ici fin décembre pour parer à une surchauffe de l'économie américaine qui croît désormais à un rythme jugé "solide".
>>La Fed s'apprête à relever les taux pour la deuxième fois cette année
>>États-Unis: taux d'intérêt inchangés même si l'inflation est remontée

La Banque centrale américaine (Fed) a relevé le 13 juin ses taux d'intérêt pour la seconde fois de l'année.
Photo: AFP/VNA/CVN
 

"L'économie va très bien et la plupart de ceux qui veulent du travail en trouvent", a résumé le président de la Fed Jerome Powell lors d'une conférence de presse. La banque centrale s'est ainsi montrée plus optimiste dans ses prévisions de croissance et d'inflation pour 2018.

Après cette hausse d'un quart de point de pourcentage du taux directeur (0,25%) qui était attendue par les marchés, les taux évoluent désormais dans la fourchette de 1,75% à 2%, selon le communiqué du Comité monétaire de la Fed (FOMC).

C'est la septième hausse depuis la sortie de la politique monétaire à taux zéro fin 2015 qui avait été adoptée pour soutenir la reprise après la crise financière. Cette décision implique que le coût des crédits auto, immobiliers et autres emprunts accordés par les banques aux consommateurs va augmenter prochainement.

La Fed, qui continue de qualifier sa politique monétaire d'"accommodante", prévoit aussi deux autres resserrements supplémentaires d'ici la fin de l'année, soit un de plus par rapport à sa réunion de mars.

Le patron de la banque centrale a par ailleurs annoncé qu'il tiendrait, à partir de janvier, une conférence de presse après chaque réunion monétaire au lieu de tous les trois mois jusqu'à présent. "Tenir deux fois plus de conférences de presse ne veut rien dire sur le rythme de hausse des taux", a toutefois prévenu Jerome Powell.

Ces décisions qui montrent que la Fed est prête à être plus agressive sur les taux ont déplu à Wall Street qui a terminé dans le rouge. Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a cédé 0,47% à 25.201,20 points. "La Fed s'est montrée davantage dans le camp des +faucons+ qu'on ne s'y attendait", a affirmé Ian Shepherdson de Pantheon Macroeconomics, faisant référence à ceux qui mettent la priorité sur la lutte contre l'inflation.

Par rapport à son dernier communiqué en mai, la Fed se montre encore plus optimiste sur la qualité de la croissance qui est passée de "modérée" à "solide". Elle note en outre que la consommation des ménages, locomotive de la première économie mondiale, s'est accélérée et que les investissements des entreprises continuent de croître "fortement".

La Fed table désormais sur une croissance de 2,8% en 2018, soit 0,1 point de plus que prévu en mars mais anticipe toujours une croissance de 2,4% pour l'an prochain. S'agissant de l'inflation, l'institution prévoit une accélération à 2,1% cette année contre 1,9% estimé en mars. Et l'inflation devrait rester à ce niveau en 2019.

La Fed se montre également plus optimiste sur le front de l'emploi avec un taux de chômage à 3,6% cette année (-0,2 point comparé à sa précédente prévision) et à 3,5% en 2019 (-0,1).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

Vers un tourisme intelligent pour les villes d’Asie-Pacifique Le 8e Forum des organisations de promotion du tourisme pour l’Asie-Pacifique (TPO) 2018, sur le thème "Le tourisme intelligent", s’est ouvert le 21 juin dans la mégapole du Sud, en présence de 130 représentants venus de 27 villes de ses pays membres.