12/09/2019 11:12
La personnalité de T. Boone Pickens, une légende de la production de pétrole et de gaz et prédateur d'entreprises, avait la taille démesurée du Texas, son État d'adoption. Il y est mort mercredi 11 septembre à l'âge de 91 ans.
>>Décès de l'homme d'affaires belge Albert Frère, hommages de figures du CAC40

Le légendaire entrepreneur T. Boone Pickens est mort à l'âge de 91 ans.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le décès de l'homme d'affaires qui a bâti seul sa fortune, très diminué après plusieurs accidents cardio-vasculaires et une lourde chute en 2017, est survenu "le 11 septembre 2019, de causes naturelles, entouré de ses amis et de sa famille", a annoncé Jay Rosser, un porte-parole sur le site de la fondation créée par le milliardaire.

"Pickens était un pionnier de l'industrie pétrolière et gazière, un défenseur de la première heure des droits des actionnaires, un précurseur en matière de remise en forme et de santé (au sein de l'entreprise) ainsi qu'un philanthrope généreux qui a fait don de plus d'un milliard de dollars", souligne la fondation dans un portrait succinct mais qui décrit bien cet homme aux multiples facettes.

Après avoir fondé le groupe Mesa Petroleum en 1957, pour en faire un des tout premiers groupes gazier et pétrolier indépendant des États-Unis, T. Boone Pickens s'est fait un nom en réclamant plus de droits pour les actionnaires et en arguant que la rémunération des dirigeants d'une société devait être corrélée au sort de l'action.

Une idée révolutionnaire dans les années 80, elle est devenue aujourd'hui la règle mais a été dévoyée au point d'être sans doute méconnaissable aux yeux de son défenseur d'alors.

Selon le New York Times, ses multiples raids hostiles sur des concurrents bien plus gros --rarement réussis mais toujours rémunérateurs-- lui ont valu le titre d'homme d'affaires le plus haï d'Amérique.

Comme en écho à l'actuel occupant de la Maison Blanche qu'il a aidé activement à remporter l'élection de 2016, T. Boone Pickens réclamait que les investisseurs américains soient aussi bien traités au Japon ou ailleurs, que les hommes de ces pays ne l'étaient aux États-Unis.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’île aux aigrettes de Chi Lang Nam à Hai Duong Située sur le lac d’An Duong, district de Thanh Miên, province de Hai Duong, l’île aux aigrettes de Chi Lang Nam est un site écotouristique abritant des milliers d’oiseaux.