17/08/2018 15:07
Plus de 7.000 demandes de permis de chauffeur VTC ont été déposées en moins d'une semaine auprès des autorités de New York, entre l'annonce du gel de ces licences pour un an et l'entrée en vigueur de la mesure, ont annoncé jeudi 16 août les autorités compétentes.
>>Uber et les organisations de VTC discutent des tarifs
>>USA: l'inquiétude sur les tarifs douaniers se répand chez les industriels, selon la Fed

Des chauffeurs de taxis font le plein de carburant à une station service dans le quartier de Manhattan à New York, le 8 août. Photo: AFP/VNA/CVN

Mardi 14 août, le maire de New York Bill de Blasio a signé l'arrêté voté le mercredi précédent 8 août par le conseil municipal, une première aux États-Unis.

La ville a décidé cette suspension pour donner le temps à l'autorité new-yorkaise de supervision des véhicules avec chauffeur (TLC) de réaliser une étude d'impact afin de mesurer les effets de cette industrie sur la ville.

Inquiets de rater le coche, 7.434 aspirants chauffeurs se sont hâtés de déposer un dossier auprès de la TLC durant les six jours qui ont séparé le vote de la ratification par le maire, a indiqué jeudi 16 août la Commission à l'AFP.

Sur la seule journée de mardi 14 août, ce ne sont pas moins de 2.353 demandes qui ont été enregistrées, soit l'équivalent du total reçu sur tout le mois de juillet (2.372).

Une porte-parole de la TLC a précisé que les dossiers étaient encore en cours d'examen et que tous les postulants n'étaient pas assurés d'obtenir une licence.

En 2010, avant l'installation d'Uber l'année suivante, la ville comptait environ 37.000 VTC et quelque 13.500 taxis.

L'an dernier, le nombre de taxis, fixé par la TLC, n'avait pas changé, mais les VTC, eux avaient plus que doublé, passant à plus de 83.000.

De nombreux élus reprochent à cette croissance incontrôlée d'être à l'origine des embouteillages qui mettent au pas quotidiennement une bonne partie de Manhattan.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.