13/05/2019 13:10
Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a décidé de se rendre lundi 13 mai à Bruxelles pour discuter de "questions urgentes", et notamment de l'Iran, avec des responsables européens, a annoncé dimanche soir 12 mai un responsable du département d'État.

>>Nucléaire iranien: Les parties prenantes veulent maintenir l'Iran dans l'accord
 

Mike Pompeo, le 9 mai à Washington. Photo: AFP/VNA/CVN


Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo va en conséquence annuler son passage à Moscou, qui était prévu lundi 13 mai, mais se rendra bien ensuite à Sotchi, station balnéaire russe sur la mer Noire, pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine et son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, a ajouté ce responsable peu avant le départ du secrétaire d'État de Washington.

Un Conseil des affaires de l'Union européenne est prévu lundi 13 mai à Bruxelles, mais le département d'État n'a pas précisé quelles rencontres sont prévues à l'agenda de Mike Pompeo. La diplomatie américaine s'est bornée à dire qu'il s'entretiendrait notamment avec des responsables de la France, du Royaume-Uni et de l'Allemagne, les trois pays européens signataires de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

L'Iran a annoncé mercredi 8 mai, un an après le retrait américain de cet accord international, qu'il suspendait certains de ses engagements pris dans le cadre de ce texte.

Et, Téhéran a adressé un ultimatum aux Européens, toujours attachés à cet accord, pour qu'ils sortent d'ici deux mois les secteurs pétrolier et bancaire iraniens de leur isolement provoqué par les sanctions américaines, faute de quoi la République islamique renoncera à d'autres restrictions imposées à son programme nucléaire.

Les Européens ont toutefois rejeté cet ultimatum.

De son côté, l'administration américaine de Donald Trump multiplie les pressions sur l'Iran.

Le Pentagone a annoncé vendredi 10 mai l'envoi dans la région d'un navire de guerre transportant des véhicules, notamment amphibies, et d'une batterie de missiles Patriot, s'ajoutant au déploiement d'un porte-avions et de bombardiers B-52.

Mike Pompeo a déjà annulé ces derniers jours des déplacements à Berlin et au Groenland pour se consacrer au dossier iranien.

À Moscou, le secrétaire d'État devait notamment rencontrer le personnel de l'ambassade des États-Unis, rencontrer des chefs d'entreprise américains et se recueillir devant la tombe du soldat inconnu pour rendre hommage aux militaires tombés dans la guerre contre les nazis.


AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.