14/06/2020 16:19
Les 54 ethnies vietnamiennes ont chacune leurs propres jeux traditionnels qui sont répartis en deux catégories : pour les fêtes et pour les enfants.
>>Fête de la mi-automne: vitalité des jouets traditionnels
>>Bien vivants, les jeux traditionnels!

Le "ô an quan" (jeu des cases) attire non seulement des enfants mais aussi des adultes. Photo : RT/CVN

Si les premiers prennent souvent leurs origines dans les légendes, les seconds sont purement distractifs. Et si la reconstitution de fêtes traditionnelles favorise la préservation des premiers, les jeux en ligne et la diversification des distractions mettent en danger les seconds. Que faire pour les sauvegarder ?

Transmis uniquement par voie orale et par démonstration manuelle, beaucoup de jeux traditionnels ont périclité, laissant la place aux jeux en ligne. Ceux qui tiennent à la culture traditionnelle, comme Trân Huu Son, vice-président de l’Association des arts folkloriques du Vietnam, réfléchissent aux moyens de préserver ce pan de notre culture.

"La survie des jeux traditionnels dépend de ce que feront l’État et chacun d’entre nous. Cela va de l’aménagement des espaces à l’introduction de ces jeux dans la vie quotidienne des enfants, y compris au cinéma et sur Internet", propose-t-il. "L’État devra définir des normes. Par exemple, chaque école, chaque quartier doit réserver tant de mètres carrés aux terrains de jeu, le calendrier scolaire doit réserver tant d’heures aux jeux…"

Selo lui, dans les familles, ce serait bien que les parents apprenaient à leurs enfants les jeux traditionnels qu’ils ont eux-mêmes pratiqués. 30 minutes par semaine suffiraient. Et puis, voyons un peu plus loin... Si un jeu folklorique est un jeu qu’une communauté a créé et transmis de génération en génération, les jeux électroniques deviendront aussi un jour folkloriques, dans la mesure où ils seront complétés de communauté en communauté, de génération en génération.

Intégrité de l’identité culturelle traditionnelle

 
Le tir à la corde entre l'équipe vietnamienne et celle des touristes étrangers anime la rue piétonne autour du lac de Hoàn Kiêm, Hanoï.  Photo : RT/CVN

Ces dernières années, de plus en plus de jeux traditionnels ont été reconstitués lors de fêtes communautaires et introduits dans des institutions culturelles telles que des musées, des maisons et des clubs culturels.

Les écoles sont encouragées à multiplier les activités extrascolaires en plein air et plusieurs entreprises ont investi dans la production de jouets traditionnels. Pour les enfants, rien n’est plus intéressant que de pouvoir changer de règles du jeu quand ils le souhaitent. Les jeux traditionnels le permettent. Alors que demander de mieux ?

"J’adore les jeux traditionnels tels que le +ô an quan+, qui est un jeu de stratégie combinatoire abstrait, le saut à la corde, le plumfoot ou le lancer de balles d’étoffe… Après la classe, ça détend énormément", nous confie Nguyên Nhu Bao Uyên, élève au collège Dông Da, à Hanoï.

Pour les parents qui, enfants, ont joué à ces jeux, ceux-ci ne présentent que des avantages. "Les jeux traditionnels sont divertissants et sportifs. Ils encouragent la mobilité corporelle et l’esprit de société. C’est l’occasion pour les enfants de jouer avec leurs pairs, leurs petits voisins", explique Chu Tiên Dat, un Hanoïen.

Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a décidé de multiplier les activités comprenant des jeux traditionnels. Après tout, il y va de l’intégrité de l’identité culturelle traditionnelle.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Hang Kia - Pà Cò, une destination touristique en plein essor Situées dans le Nord-Ouest à une altitude de 1.200 à 1.500 m au-dessus du niveau de la mer, les communes de Hang Kia et Pà Cò de la province de Hoà Binh bénéficient d’un climat agréable toute l’année, d’une nature généreuse et abritent une importante communauté H'mông.