08/11/2021 15:18
"L’architecture française en plein cœur de Hanoï" est l’intitulé du nouveau circuit touristique proposé par le Musée national d’histoire et l’agence Hanoitourist suite à l’assouplissement de la distanciation sociale à Hanoï. Il s’agit d’une promenade pédestre programmée tous les samedis et dimanches, à partir du 23 octobre 2021.

>>Architecture coloniale : la France prête à travailler avec le Vietnam pour la restauration
>>Quang Ninh rouvre ses portes aux touristes

Premier circuit touristique sécurisé dans les conditions d’une nouvelle normalité, c’est ainsi que ses promoteurs présentent leur produit. Pendant une heure et demie, le voyageur est invité à se promener, à pied, dans le centre de Hanoï à travers les principaux héritages de l’architecture coloniale, accompagné par un guide en personne et par un guide audio disponible sur smartphone ou tablette.

Le Musée national d’histoire, l’Opéra de Hanoï et le Palais du Tonkin sont les trois sommets du triangle formé par la promenade, qui doit aider le voyageur à se faire une idée des valeurs des bâtiments, des styles architecturaux et des interférences culturelles entre le Vietnam et l’Occident au début du 20e siècle, affirme Nguyên Thi Thu Hoan, directrice adjointe du Musée national d’histoire. «Ce circuit ne présente pas seulement une continuité architecturale mais aussi une continuité historique. Le Musée national d’histoire du Vietnam est une construction française emblématique, de même que l’Opéra, le Palais du Tonkin, la Banque d’État du Vietnam, l’hôtel Sofitel… On n’en trouve pas autant ailleurs», fait-elle remarquer.

La promenade commence au Musée national d’histoire, qui donne au voyageur un aperçu général du Vietnam depuis la préhistoire. Plusieurs objets conservés dans ce musée sont des reliques nationales. Le voyageur se rend ensuite à l’Opéra et au Palais du Tonkin. Le premier a été construit entre 1901 et 1911 sur le modèle de l’Opéra Garnier à Paris, alors que le second a été, à l’origine, le palais du Résident supérieur du Tonkin.

Après le renversement, par les Japonais, de l’administration coloniale française, le 9 mars 1945, ce bâtiment est devenu le palais du Commissaire impérial. Suite à la Révolution d’août 1945, il a été baptisé Palais du Tonkin. Sorti de la guerre d’Indochine en 1954, il a été réaménagé pour devenir la Maison des hôtes du gouvernement…

Le jour de son ouverture, le 23 octobre, la promenade «L’architecture française en plein cœur de Hanoï» a attiré un grand nombre de participants, dont Thai Ngoc Tuyêt. «Nous sommes heureux que Hanoï ait enfin assoupli ses mesures de distanciation sociale. Nos enfants ont retrouvé leur liberté. Ils se sont beaucoup amusés depuis ce matin. C’est un bon circuit pour les familles pendant le week-end», constate-t-elle. Trân Bao Lâm fait partie des petits clients que l’agence Hanoitourist est contente de retrouver. «Les guides nous ont raconté des anecdotes intéressantes sur les arbres séculaires et les architectures historiques. J’aime beaucoup», nous dit-elle.

Avec un smartphone ou une tablette connectée à Internet, le voyageur peut télécharger gratuitement l’application de guide audio du Musée national d’histoire qui lui présentera 92 sites correspondant à des objets exposés au musée. Ces explications existent en durées de 60, 120 et 180 minutes et en trois langues, vietnamienne, anglaise et coréenne, fait savoir Phùng Quang Thang, directeur de Hanoitourist.

"Ce circuit intéresse un grand nombre de familles, d’élèves et d’enfants. En raison de l’épidémie, nous organisons de petits groupes se mettant à l’écart les uns des autres. Nous leur proposons une découverte artistique, architecturale et plus généralement culturelle de la capitale", précise-t-il.

Les promoteurs de "L’architecture française en plein cœur de Hanoï" espèrent en premier lieu inciter les Hanoiens à voyager. C’est d’abord par le tourisme local que le tourisme en général se rétablira.
 
 
VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La peinture sur soie dans l’histoire des beaux-arts du Vietnam

Buôn Ma Thuôt, une ville écologique, moderne et riche en identité culturelle  Après la guerre, Buôn Ma Thuôt était un véritable champ de ruines. Mais en quelques décennies, la ville a réussi à renaître de ses cendres et développer son urbanisation. La verdure qui est omniprésente sur place apporte une véritable plus-value au bien-être des habitants.