30/03/2020 18:51
Il ne s'en cache plus : la légende du FC Barcelone, Xavi Hernandez (40 ans), aujourd'hui entraîneur du club d'Al-Sadd au Qatar, a assuré qu'il souhaitait "revenir au Barça" comme entraîneur, mais avec son propre projet.
>>Espagne : le Betis Séville renverse le Real, le Barça seul la tête de la Liga
>>Le Barça sauvé par Griezmann à Naples, Gnabry brille encore à Londres

L'entraîneur espagnol d'Al-Sadd Xavi (haut) après la victoire de son équipe en finale de la Coupe du Qatar le 17 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

"Pour moi, c'est très clair : je veux revenir au Barça, ça me fait très envie. Il y a quelques années, j'avais un parcours respectable, mais maintenant que je me suis vu entraîner, je sais que je peux apporter quelque chose aux joueurs", a déclaré l'ex-joueur du Barça (1998-2015) dans un entretien au journal espagnol La Vanguardia, paru dimanche 29 mars.

"Mais j'ai fait en sorte que ce soit clair (pour les dirigeants du Barça, ndlr) : je me vois commencer un projet à zéro, et je veux que celui qui prend les décisions, ce soit moi", a ajouté l'icône du Camp Nou à l'immense palmarès (25 trophées en 767 matches, champion du monde 2010 et double champion d'Europe en 2008 et 2012 avec l'Espagne).

Dans cet entretien, sa première sortie médiatique depuis les négociations avortées pour un retour au Barça en janvier, la légende blaugrana assure que le fait que les négociations pour le faire venir sur le banc catalan aient été rendues publiques dès le début, ne l'a pas dérangé.

"Je n'ai aucun problème : je ne me cache pas, je ne me rétracte pas. J'aimerais seulement travailler avec des gens en qui j'ai confiance, qui ont de la loyauté, des gens compétents. Il ne peut y avoir personnes de toxique autour du vestiaire", a précisé Xavi.

Début janvier, à Doha, le directeur sportif du Barça, Eric Abidal, et le directeur général Oscar Grau avaient rencontré Xavi, aux commandes du club qatarien d'Al-Sadd depuis août 2019 après y avoir terminé sa carrière de joueur.

Les deux dirigeants lui avaient proposé de réaliser son "rêve" d'entraîner le Barça en remplacement d'Ernesto Valverde, mais Xavi avait demandé du temps, et avait décidé de ne pas entraîner son club de cœur... dans l'immédiat.

Par ailleurs, l'ancien joueur catalan a donné quelques indices sur la composition de son potentiel futur staff : "On parle de Carles Puyol, qui a été capitaine du Barça, et de Jordi Cruyff, très bon négociateur, avec beaucoup d'expérience sur la partie technique. J'ai un vrai esprit d'équipe : je ne veux pas décider seul. Ici (dans son club d'Al-Sadd), les décisions sont prises avec le staff, dans une structure horizontale, de consensus", a conclu Xavi.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Post-COVID-19 : le delta du Mékong redynamise le tourisme L’Association du tourisme du delta du Mékong a lancé récemment à Cân Tho un programme promotionnel afin de relancer le secteur touristique local, sévèrement frappé par la pandémie de coronavirus.