06/06/2019 14:52
Une plainte a été déposée mercredi 5 juin en Espagne contre la star argentine du football Lionel Messi et sa fondation par un ancien employé les accusant de fraude fiscale, escroquerie et blanchiment, selon le texte de cette plainte obtenu par l'AFP.
>>Fraude fiscale : Lionel Messi devant le tribunal de Barcelone
>>Fraude fiscale : poursuite de l’enquête sur Messi

Lionel Messi à l'entraînement avec la sélection argentine, le 5 juin à Ezeiza, dans la province de Buenos Aires.
Photo: AFP/VNA/CVN

La plainte, qui n'a pas encore été déclarée recevable par la justice, a été déposée par Federico Rettori, un Argentin vivant sur l'île espagnole de Majorque qui a travaillé pour la fondation de Messi.

Elle est dirigée contre l'attaquant du FC Barcelone, son père Jorge, son frère Rodrigo, et "toutes les personnes, encore non identifiées, qui d'une manière ou d'une autre auraient administré ou géré des fonds à la Fondation Leo Messi", selon le texte de la plainte.

L'an dernier, M. Rettori avait porté plainte en Argentine pour des faits similaires. Selon une source judiciaire, une enquête préliminaire est en cours dans ce pays pour évasion fiscale aggravée et détournement de fonds présumés vers des paradis fiscaux, mais ni Lionel Messi ni son père ne sont pour l'heure inculpés.

Selon la plainte déposée en Espagne, les fonds perçus par la fondation "devaient à l'origine être destinés à des actions sociales, et à la place, ils ont été déviés vers d'autres activités privées ou des comptes bancaires différents de ceux déclarés par cette fondation".

La plainte prétend que la fondation Messi, créée à Barcelone en 2007, n'a été inscrite au registre régional qu'en 2013 et a "opéré sans le moindre contrôle ni comptes à rendre au moindre organisme officiel" entre ces deux dates.

Ponctué de liens vers des articles de presse évoquant de supposées irrégularités dans la gestion de la fondation Messi, le document assure également que pendant neuf ans, la Fondation Leo Messi Argentine n'a présenté aucun bilan aux autorités argentines.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle