17/10/2020 16:53
"On va mourir de faim". Plusieurs centaines de manifestants ont protesté vendredi 16 octobre contre la fermeture des bars et restaurants en Catalogne, ordonnée par les autorités pour freiner la progression de l'épidémie dans cette région du Nord-Est de l'Espagne.
>>L'Europe durcit ses restrictions, couvre-feux nocturnes en France
>>Macron impose un couvre-feu en Île-de-France et dans huit métropoles
>>Nouvelles restrictions en Europe, la région Amérique latine et Caraïbes la plus touchée

Des manifestants affrontent la police devant la Generalitat, le siège du gouvernement régional catalan, le 16 octobre, protestant contre la fermeture de bars et restaurants pour lutter contre la pandémie.
Photo : AFP/VNA/CVN

Aux cris de "Non à la fermeture", les manifestants, la plupart salariés dans le secteur de la restauration, se sont retrouvés sur la place Sant Jaume en milieu de journée, devant la Mairie de Barcelone et le siège du gouvernement catalan. Dans la foule, des serveurs, des chefs, des propriétaires de petits restaurants, certains portant des toques, tapant sur des casseroles, a constaté une journaliste de l'AFP.

Quelques uns ont jetté des oeufs et des assiettes en porcelaine sur les bâtiments officiels pour crier leur colère au premier jour de fermeture de leurs établissements. "Ça fait déjà très longtemps que nous ne pouvons plus travailler. C'est pas possible qu'ils ferment à nouveau les bars et restaurants, on va mourir de faim", s'alarme Alvaro Sagreda, cuisinier dans un hôtel 5 étoiles.

Pour Joan Mederos, propriétaire de deux bars qui emploient six personnes, "la situation est insoutenable entre les loyers, les fournisseurs qui continuent à appeler (...) le manque de place pour accueillir tout le monde", se défendant d'être "responsable de ce qui arrive". D'autres comme Adrian Gil, 36 ans serveur depuis 14 ans, redoutent la durée dans le temps de telles mesures : "Ce qu'on craint, c'est que ça ne soit pas seulement 15 jours, parce que 15 jours, c'est sûr que ça ne règle rien, et qu'après ces 15 jours viennent 15 autres jours, et à la fin on se retrouve l'année prochaine".

Depuis jeudi soir 15 octobre, les bars et restaurants sont fermés pour au moins 15 jours dans la région espagnole de Catalogne afin de freiner la progression de l'épidémie de COVID-19. Ils sont uniquement autorisés à livrer à domicile, des mesures prises afin d'"éviter un confinement total ces prochaines semaines", avaient expliqué les autorités catalanes mercredi 14 octobre.

L'annonce de cette mesure drastique est intervenu après le bouclage partiel de Madrid - où bars et restaurants demeurent ouverts - et d'autres restrictions prises dans les régions d'Andalousie, de Navarre ou de Galice pour combattre la hausse des contaminations en Espagne, où la pandémie a tué plus de 33.000 personnes.

En Europe, plusieurs pays ou grandes villes ont pris des mesures similaires : les Pays-Bas, l'Irlande du Nord ont ordonné la fermeture des bars et restaurants, Paris de ses seuls bars, mais a mis en place un couvre-feu à 21h et Liverpool en Angleterre ses pubs.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.