18/06/2018 10:00
Les 630 migrants refusés la semaine dernière par l'Italie et Malte sont arrivés dimanche 17 juin à Valence, en Espagne, dans le cadre de l'opération "Espoir en Méditerranée" de la Croix-Rouge.
>>Les 630 migrants de l'Aquarius en route vers l'Espagne
>>Les migrants secourus par l'Aquarius vont rejoindre l'Espagne sur trois bateaux

Cette photo distribuée par Médecins sans frontières montre un migrant débarquant à Valence de l'Aquarius le 17 juin avec un t-shirt.
Photo: AFP/VNA/CVN

Selon l'organisation humanitaire, à 17h00 heure locale (15h00 GMT), 317 personnes ont été prises en charge par la Croix-Rouge, dont 44 ont été admises dans des hôpitaux en raisons de problèmes respiratoires, de déshydratation, de douleurs à la poitrine ou de fractures. Les 630 migrants, parmi lesquels figurent 123 mineurs non accompagnés et 80 femmes, dont sept à neuf femmes enceintes, ont été débarqués à Valence à bord de trois navires, qui ont accosté en Espagne après un voyage de huit jours en mer Méditerranée.

Le premier navire était un bateau de la garde côtière italienne, le Dattilo, qui transportait 274 personnes. Il a été suivi par le navire de sauvetage Aquarius, opéré par l'ONG "SOS Méditerranée" en partenariat avec Médecins sans frontières (MSF), qui transportait 106 personnes, puis par un autre navire de la garde côtière italienne, l'Orione, avec 250 personnes à bord. Coralie Carvin, qui travaille pour SOS Méditerranée depuis 2016, a déclaré à Xinhua que les migrants étaient épuisés après avoir passé une semaine en mer.

Le navire humanitaire Aquarius a secouru ces 630 migrants au large des côtés libyennes, et s'est ensuite retrouvé bloqué en mer Méditerranée lorsque l'Italie et Malte ont refusé de le laisser accoster. Le gouvernement espagnol a alors décidé de lui offrir un "port d'accueil". "Nous avons secouru près de 30 000 personnes" depuis la création de l'ONG en 2015, a déclaré Mme Carvin, soulignant qu'elle espérait que l'histoire de l'Aquarius allait permettre de renforcer la solidarité entre pays européens.

Au total, 2.320 personnes, dont un millier de volontaires de la Croix-Rouge, des professionnels de la santé, des policiers, des traducteurs et divers responsables ont été impliqués dans le sauvetage des 630 migrants. Samedi 16 juin, la France a également proposé d'aider l'Espagne à accueillir ces migrants, selon la vice-Première ministre espagnole Carmen Calvo. Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a remercié le président français Emmanuel Macron, et a souligné qu'il s'agissait "exactement du genre de coopération dont l'Europe a besoin".

Le président de MSF Espagne, David Noguera, a quant à lui espéré que la question de l'Aquarius allait devenir un "symbole". "Nous espérons que l'Aquarius deviendra un symbole, et constituera un véritable tournant, en incitant les gouvernements à prendre leurs responsabilités et à trouver des solutions plus humaines et plus solidaires", a-t-il déclaré à Xinhua.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.